CIVITAS menacé après une victoire contre une provocation antichrétienne

Un concert de M. Bilal Hassani, travesti marocain, coutumier de provocations antichrétiennes (il a notamment parodié la Sainte Vierge pour la couverture d’un magazine de la communauté homosexuelle), était prévu mercredi soir, en pleine semaine sainte, en l’église Saint-Pierre-aux-Nonnains, à Metz.

Le collectif Lorraine catholique avait appelé les catholiques à se rassembler le même soir devant l’église pour prier le chapelet en réparation de cet outrage. Civitas avait relayé cet appel. D’autres groupes catholiques également. Devant cette mobilisation catholique, Bilal Hassani a annoncé dans la journée de mercredi que son concert était annulé.

Rendons grâce à Dieu. Civitas, comme tous les groupes catholiques mobilisés, ont salué cette victoire contre une provocation antichrétienne.

 

Mais le Démon se déchaîne.

Mercredi soir, deux associations LGBT ont annoncé déposer plainte contre CIVITAS pour « entrave transphobe ».

Et le député macroniste mosellan Ludovic Mendes a fait savoir qu’il demanderait au ministre Gérald Darmanin de dissoudre Civitas et les autres groupes catholiques mobilisés contre ce concert de Bilal Hassani dans une église. Le député Ludovic Mendes a aussitôt été soutenu dans sa démarche par François Grosdidier, maire de Metz, qui a traité d’obscurantistes les catholiques mobillisés contre ce concert provocateur.

Soulignons que le sondage réalisé par l’émission TPMP, peu suspecte d’être proche de Civitas, a démontré que 76 % des personnes consultées partageaient notre indignation.

Civitas doit donc se préparer maintenant à assurer sa défense et faire appel pour cela à des avocats. C’est le prix à payer pour défendre le catholicisme et s’opposer au désordre moral en France.

Civitas a donc besoin de vous, de votre soutien.

Nous devons nous attendre, au mieux, à d’importants frais d’avocats pour contrer ce déchaînement contre Civitas. Nous faisons appel à tous les catholiques et, au-delà, à tous les Français de bon sens. Par un don (déductible d’impôt à hauteur de 66%), par une adhésion, par un abonnement à notre revue, aidez-nous à affronter ces menaces. Aidez-nous à poursuivre le bon combat.

Nous comptons également sur vos prières en cette semaine sainte.

Christus Vincit !

Alain Escada, président de Civitas