Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier.
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Le Synode sur la Famille, une révolution (FX Peron)
Écrit par Civitas   
05-10-2015

Pour acheter le livre :

Par Paypal Par chèque
Envoyer un chèque de 14 €
(10 € + 4 € de port)
Secrétariat de Civitas
17 rue des Chasseurs
95100 Argenteuil
 
"Cette immigration est une invasion" (Alain Escada)
Écrit par Civitas   
30-09-2015

Dans le cadre de la campagne stop-immigration et de sa pétition appelant à fermer nos frontières, Alain Escada, président de Civitas, revient sur cette immigration massive qu'il qualifie d'invasion qui ne dit pas son nom et parle même d'une nouvelle forme de guerre livrée à l'Europe. Il appelle les Français à un sursaut.

 
Stop à l'immigration ! (Mario Borghezio, député européen)
Écrit par Civitas   
30-09-2015

Dans le cadre de la campagne stop-immigration, Mario Borghezio, député européen de la Ligue du Nord (Italie), nous parle de la situation tragique dans laquelle s'enfonce l'Europe en raison du torrent migratoire qui grandit chaque jour.

Cette vidéo est aussi un appel à signer la pétition: "Fermons les frontières ! " stop-immigration.org

 

 
Les samedis 3, 10 et 17 octobre, venez témoigner de votre attachement à la Famille
Écrit par Civitas   
30-09-2015
Rassemblement pour la Famille les samedis 3, 10 et 17 octobre, à 15h, devant la Nonciature apostolique à Paris
 
Tant les débats lors du Synode sur la Famille d’octobre 2014 que les préparatifs du Synode sur la Famille d’octobre 2015 ont de quoi nous alarmer.
C’est pourquoi Civitas organise des rassemblements pour la Famille devant la Nonciature à Paris, pour venir témoigner de notre fidélité à la doctrine morale catholique. Si les agents de la subversion parvenaient à défigurer la doctrine catholique en remettant en cause les principes mêmes qui définissent le mariage et la famille tels qu’enseignés par le christianisme depuis 2.000 ans, ce serait bien plus grave que la loi Taubira.
Il ne s’agit pas d’un simple débat réservé aux théologiens ou aux clercs. Les conséquences de ce Synode affecteront toutes les familles catholiques.

 

Rejoignez-nous les samedis 3, 10 et 17 octobre, à 15h, près de la Nonciature, avenue Président Wilson, dans le XVIème arrondissement de Paris.

Annonce manifs synode.jpg

 
Alain Escada interroge Bruno Gollnisch sur l'immigration
Écrit par Civitas   
24-09-2015

Signez la pétition stop-immigration.org

 
Choisissez votre sport de combat - Un contact Civitas à votre disposition
Écrit par Civitas   
23-09-2015

jujitsu brésilien 2

Dans un article précédemment publié, il était question des bienfaits de la pratique d’un sport de combat pour la jeunesse catholique. Afin de venir éclairer ceux qui auraient été convaincus par la démonstration précédemment développée, voici un article complémentaire traitant des différentes disciplines qu’il est possible de pratiquer.

Si l’importance de se tourner vers les disciplines martiales comme choix d’activité sportive est certaine, il est tout aussi fondamental de bien comprendre la philosophie de cette démarche. L’invitation faite aux catholiques de se tourner vers ces disciplines a pour objectif de les enjoindre à pratiquer une activité physique mais surtout de les former à la défense personnelle. Aussi convient-il de bien choisir vers quelles activités se tourner pour atteindre ces deux objectifs en gardant à l’esprit que le meilleur des sports de combat demeurera toujours celui dans lequel vous vous sentez le mieux.

Il est important de comprendre que tout sport de combat quelle que soit son origine ou sa philosophie peut, s’il est bien pratiqué, être utilisé dans une situation de combat réel. Certaines personnes gèrent mieux les situations stressantes que d’autres et parviennent à mobiliser toutes leurs capacités dans les moments critiques. Cette qualité est loin d’être universelle et le meilleur moyen de surmonter son stress est de rendre instinctif les techniques étudiées en club. Pour cela il faut trouver des cours dans lesquels le professeur, en plus d’enseigner la théorie, invite les élèves à la mettre en pratique ou mieux encore, faire de la compétition. Bien que la compétition soit éloignée d’une situation d’agression réelle, il s’agit de la mise en situation qui enseigne le mieux la gestion du stress. Tout le monde craint de se retrouver face à face avec un adversaire sur un tatami ou un ring, aucun compétiteur ne peut se vanter de n’avoir aucune pression à livrer un combat. Bien que les compétitions soient encadrées par un corps médical et arbitral qui protège au mieux les participants, ce sont des milieux très anxiogènes qui permettent de s’habituer à la pression et de sa familiariser avec la panique.

Précision : - La partie théorique se compose de l’ensemble des techniques montrées par le professeur et répétées sans opposition entre les partenaires

- La partie pratique d’un sport de combat débute lorsque le partenaire devient adversaire et que le professeur donne pour consigne aux pratiquants de s’opposer dans un match (round de boxe, randori de judo…)

  1. Les sports de self défense

Systema, Aikido, Pencak Silat, Close Combat/Krav Maga

Comme le nom de la catégorie l’indique, il pourrait sembler au premier abord que c’est au sein de cette section qu’il convient de choisir son sport. Ces différentes disciplines ont pour philosophie de mettre leurs pratiquants dans des situations conflictuelles et de leurs enseigner les façons de réagir afin de se protéger. Bien que l’objectif visé par ces sports soit louable il faut se méfier d’un grand nombre de clubs qui ne se concentrent que sur la partie théorique du combat en dépit de la partie pratique. Une majorité de cours ne se déroulent que sur des phases de répétitions techniques sans qu’il y ait de réelle opposition entre les pratiquants. Bien que ces sports soit les plus spécifiques en matière de défense personnelle il convient d’assister à quelques cours avant de s’inscrire dans un club. Si les séances d’entrainements font l’impasse sur les affrontements entre pratiquants et ne se concentrent que sur des mises en situations théoriques mieux vaut s’orienter vers un autre club.

  1. Les sports de percussions

Les différents styles de Boxe (anglaise, française, chinoise…), Kickboxing, Muay Thai, Karaté, Kung fu, Tae Kwon Do

Ces sports enseignent l’art de combattre avec ses poings et ses pieds et se concentrent sur les échanges de coups entre pratiquants. Ces disciplines sont souvent difficiles à pratiquer pour les débutants puisque leur corps n’étant pas suffisamment endurci leur semble très sensible aux percussions. Passée cette période d’adaptation, il s’agit d’excellents sports de self défense puisque l’opposition y est importante et que les pratiquants craignent de moins en moins les coups au fur et à mesure qu’ils s’exercent. Ces disciplines peuvent parfois entrainer des lésions au cerveau en raison des percussions répétées au niveau de la tête, investir dans un casque de protection pour les entrainements n’est donc pas une dépense superflue, surtout pour les enfants.

  1. Les sports de corps à corps

Judo, Lutte, Sambo

A l’inverse des disciplines précédemment évoquées, les sports de corps à corps n’autorisent pas les percussions et se focalisent sur le combat debout avec pour objectif la projection d’un adversaire au sol. Il s’agit de styles différents de ceux précédemment évoqués mais qui permettent une protection personnelle tout aussi efficace. L’avantage de ces disciplines est que le risque de blessures est moins important que dans les sports de percussions, ce qui permet d’ouvrir l’entrainement aux enfants à partir de 5 ans. Il s’agit d’un excellent moyen d’apprendre à se défendre dès son plus jeune âge mais aussi de développer sa motricité chez les tous petits. Dans une proportion nettement moins importante que dans les sports de self défense certains clubs ne se concentrent que sur la partie technique et mettent de coté les affrontements durant les entrainements, il convient donc de les éviter pour les mêmes raisons que celles évoquées précédemment.

grappling

  1. Les sports de corps à corps avec soumissions

Jujitsu Brésilien, Grappling, Luta Livre

Dérivés des sports de corps à corps traditionnels, ces disciplines ont connu leur essor au début des années 90 et sont de plus en plus pratiquées à travers le monde. En plus de rechercher la projection de l’adversaire, ces sports ont pour philosophie la recherche de la soumission de l’opposant par une clef articulaire ou un étranglement. Il s’agit de disciplines uniques qui ont pour particularité de se focaliser sur le combat au sol et n’autorisent pas les percussions. Ce sont des sports d’une efficacité redoutable en situation réelle et qui permettent à toutes personnes de pratiquer la discipline étant donné le peu de traumatisme physique qui résulte de l’entrainement. Les enfants en bas âge peuvent également pratiquer la discipline mais les professeurs ne leurs enseigneront pas les techniques de soumissions avant qu’ils soient suffisamment matures pour les exercer sans risques (généralement vers 14 ans).

luta livre

  1. Le sport le plus complet

Les arts martiaux mixtes également connus sous l’acronyme anglais de MMA (Mixed Martial Arts) et appelés à tort combat libre ou free fight, sont la discipline la plus aboutie en matière de défense personnelle. Comme son nom l’indique, ce sport est un mélange de toutes les disciplines dont il a été question précédemment : les pratiquants peuvent aussi bien s’affronter debout avec échanges de percussions, se projeter au sol par des techniques de corps à corps et poursuivre le combat au sol via les techniques de soumission. Il s’agit du sport de combat le plus technique qui soit et à l’instar du triathlon, il développe chez ses pratiquants une polyvalence inégalée dans les disciplines martiales.

Les arts martiaux mixtes sont victimes depuis quelques années d’une propagande diffamatoire qui tente de les faire passer pour une discipline pratiquée par des sauvages. Cette mauvaise presse est en grande partie due à l’action de grandes fédérations d’arts martiaux qui font tout pour que leurs pratiquants ne fuient pas vers ce sport nouveau et si spectaculaire. Les compétitions de MMA sont interdites sur le territoire français mais pas l’entrainement, il est donc possible de le pratiquer en toute légalité dans un des 700 clubs français qui l’enseignent. L’interdiction des compétitions est due à « l’atteinte portée à la dignité de la personne humaine » : argument juridique de secours lorsqu’aucun moyen objectif ne permet d’interdire une manifestation et qui rappelle étrangement un arrêt du Conseil d’Etat du 9 janvier 2014 : « Société des productions de la Plume » plus connu sous le nom « d’affaire Dieudonné ».

Les personnes qui voudraient avoir des renseignements sur la pratique du : Jujitsu brésilien, Grappling et Luta livre

peuvent prendre contact en écrivant à
sports.civitas@laposte.net
 
Des bienfaits des sports de combat pour la jeunesse catholique
Écrit par Civitas   
23-09-2015

jujitsu brésilien

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? » 1. Corinthiens 6 :19

Le corps qui nous a été donné à la naissance est la forteresse dans laquelle réside l’âme, en temps que le temple du Saint-Esprit, il doit être respecté et entretenu. Dans L’Exposition de la morale Chrétienne ou suite Du Manuel du Catholique, composé par ordre du prince archevêque de Salzbourg et publié en 1817, il est écrit : « Nous devons donc selon les circonstances et autant qu’il est en nous, non par motif de vanité, mais par le principe de l’amour et de l’obéissance que Dieu attend de nous, nous efforcer d’acquérir les talents du corps, l’adresse, la souplesse, la force et la grâce qui conviennent à notre état. » . Aussi bien sur le plan du bien être physique que sur celui du bien être psychologique, les bienfaits de la pratique régulière d’une activité sportive ne sont plus à démontrer. Que ce soit pour travailler son endurance, sa coordination, pour garder une bonne santé ou prévenir la dépression, l’homme moderne en raison de son manque d’exercice quotidien semble de plus en plus contraint d’exercer une activité extraprofessionnelle ou extrascolaire. La société poussant de plus en plus la jeunesse à l’oisiveté par la prolifération des jeux vidéo et l’addiction organisée aux nouvelles technologies, il est indispensable de s’opposer à la zombification programmée de la chrétienté par la pratique régulière d’une activité physique.

De l’ensemble des activités sportives qu’il est possible de pratiquer aujourd’hui, il convient de s’intéresser aux sports de combat qui sont - pour les raisons qui seront exposées ci après - une catégorie d’élite. Avant d’entrer dans le corpus du sujet, une précision doit être apportée. L’objectif de cet article n’est pas de rechercher qui du judoka où du nageur est le meilleur sportif. Il ne sera pas question de montrer pourquoi les sports de combat sont les seuls sports viables pour les jeunes car le fait de pratiquer une activité sportive, quelle qu'elle soit, est indiscutablement bénéfique pour le développement personnel. Cet article vise à faire considérer aux parents, étudiants et travailleurs, les sports de combat comme une option à retenir pour le choix de l’activité sportive de leurs enfants ou pour eux même.

Les arts martiaux se démarquent des autres sports sur deux grands points : la gestion de la souffrance physique et l’opposition.

  • La gestion de la souffrance physique : Toutes les activités sportives entrainent un essoufflement et une souffrance musculaire dont le degré est proportionnel à l’intensité de l’effort. Il n’est pas question de remettre en cause la difficulté des sports autres que les arts martiaux, mais il convient néanmoins de rappeler que dans les disciplines martiales, à la douleur découlant de l’épuisement s’ajoute celle provoquée et voulue par l’adversaire. Que ce soit par des coups, des projections ou des immobilisations, les arts martiaux enseignent comment prendre le dessus sur un adversaire en le surpassant physiquement. Cela amène à considérer le point suivant.

  • L’opposition : Tous les sports sont des activités où deux camps s’opposent. La particularité notable des sports de combat est que l’opposition est plus intense dans ces disciplines. Prenons l’exemple d’un match de tennis qui voit s’affronter deux pratiquants, lorsque l’un de ces pratiquants commence à fatiguer, il laisse passer plus de balles et devient moins précis sur ses remises. La sanction la plus grave qu’il peut subir sera la défaite lors de la rencontre. Or si l’on compare une situation dans laquelle un boxeur fatigue, la sanction à laquelle il s’expose est nettement plus dommageable. Moins il sera lucide et plus son adversaire pourra le toucher et plus les lésions qu’il subira seront importantes. Dans un sport de combat deux alternatives sont offertes à celui qui ne veut pas être blessé: le surpassement de soi ou l’abandon.

Les arts martiaux étant pour ces deux raisons des sports plus éprouvants que les autres, ils développent inévitablement chez les pratiquants le courage et l’estime personnelle. Une précision s’impose ici pour les parents qui n’ont jamais fréquenté ces milieux et qui pourrait être rebutés par les arguments développés plus haut. Bien que les sports de combat soient des disciplines qui enseignent l’affrontement, il ne faut pas croire que vos enfants seront plongés dans un univers de violence absolu dans lequel règne la loi du plus fort. Bien au contraire, les clubs qui enseignent ces disciplines sont des lieux où le sentiment de camaraderie et d’entraide est ostensiblement présent. En plus d’enseigner l’humilité, la souffrance vécue en commun par les sportifs entraine une complicité entre les pratiquants qui se traduit par le respect mutuel des combattants. Aussi intenses que puissent être certaines compétitions, il suffit de voir avec quel enthousiasme les adversaires s’enlacent à la fin de la rencontre et se félicitent mutuellement pour observer cet état de fait.

Pour conclure, rappelons-nous cette phrase issue de l’allocution Vi son grato, Ven. Fratello de Saint Pie X du 13 décembre 1908 :« La force principale des mauvais c’est la lâcheté et la faiblesse des bons et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens. » A une époque où les violences à la personne sont en hausses constantes en France, il devient presque indispensable de pratiquer un sport de combat pour se protéger ou protéger ses proches. Moins les chrétiens seront prêt à agir pour se défendre, plus nous subirons la violence que nous méritons par notre pusillanimité. Si comme le disait Saint Pie X, le nerf du règne de Satan réside dans notre mollesse c’est en nous endurcissant et en endurcissant nos enfants que nous nous y opposerons.

 
Opération "Synode pour la Famille"
Écrit par Civitas   
21-09-2015
Du 4 au 24 octobre, à Rome, un Synode sur la Famille convoqué par le Pape va être une nouvelle occasion pour les ennemis de la Famille de manœuvrer pour tenter de dénaturer le mariage, légitimer les mœurs contre-nature et dévoyer la doctrine morale catholique. Si nous ne connaissons pas l’issue de ce Synode, nous avons hélas la certitude que des prélats, nombreux, s’y rendront avec la ferme intention de subvertir les enseignements de l’Eglise catholique pour l’adapter aux diktats d’un nouvel ordre sexuel mondial. De même, nous savons que le lobby LGBT a suscité et financé la création d’associations abusivement présentées comme catholiques dont des représentants seront invités à Rome durant ce Synode. Bien entendu, ces associations bénéficieront de puissants relais médiatiques afin de laisser penser que la “base” des fidèles catholiques réclame cette nouvelle révolution dans l’Eglise.
 
Civitas lance dès à présent une mobilisation qui se décline en plusieurs points.
 
1. Une supplique adressée au Pape, disponible en plusieurs langues, ce combat étant universel.
2. Des Rassemblements pour la Famille les samedis 3, 10 et 17 octobre, à 15h, près de la Nonciature à Paris située avenue Président Wilson dans le XVIème arrondissement.
3. Un livre Le Synode sur la famille – La révolution du pape François, édité par Civitas, écrit par FX Peron, préfacé par le Père gardien du Couvent de Morgon, afin de vous informer de la gravité de la situation.
4. Un appel à la prière, indispensable pour contrer les forces du Mal
 

banniere_supplique.jpg

 
. La Supplique

Très Saint Père,

Depuis le début de votre pontificat, vous avez donné une place importante à la question de la famille en convoquant un consistoire puis un Synode réparti sur deux années, la dernière partie du Synode devant s’achever à la fin de cette même année.

C’est avec un cœur lourd et un filial respect que nous venons vous dire le scandale provoqué par les textes issus de ces différentes assemblées :

– parce qu’il est outrageant de parler de l’homosexualité de façon positive et, qui plus est, lors d’un Synode consacré à la famille,

– parce que l’indissolubilité du mariage est d’abord une caractéristique intrinsèque au mariage avant de répondre à un évolutif « désir profond d’amour réciproque et durable »,

– parce que le mariage n’est pas un « projet » temporaire de Dieu sur la famille qui peut être amendé selon le caprice des hommes,

 

couverture_livre synode.png

 
. Le livre Le Synode sur la famille – La révolution du pape François

Préface du Père Gardien du Couvent Saint-François de Morgon (Fr. Antoine de Fleurance O.F.M Cap.)

Après la lecture de cet ouvrage je ne peux que féliciter et remercier ceux qui ont œuvré généreusement et avec persévérance à sa rédaction. Qu’ils soient bénis de Dieu pour la défense valeureuse de Ses droits et de Son honneur.

Dans ces lignes nous trouvons :

  • une fidélité exacte et précieuse aux enseignements de Notre Seigneur Jésus Christ et à l’authentique Tradition de l’Eglise,
  • un exposé objectif et paisible des faits et déclarations qui ont eu lieu durant la première partie du Synode ou qui l’ont entourée,
  • enfin une prévision clairvoyante de la suite des événements.

Cet ouvrage permet de constater, une fois de plus, l’état dramatique dans lequel se trouve l’Eglise conciliaire. L’esprit de Vatican II est totalement dans ce synode. Les prélats actuels ne suivent plus Notre Seigneur Jésus Christ ! Ils sont toujours davantage à la remorque du monde, ils vont encore terriblement avilir notre Mère la Sainte Eglise, Mère et Maîtresse de vérité,  Epouse Immaculée de Notre Seigneur Jésus Christ.

Que nombreux soient ceux qui auront le courage d’élever leur voix avec autorité pour dénoncer cette dénaturation profonde et intense de la Belle Morale Catholique. Ils seront peut-être comme les prophètes de l’Ancien Testament prêchant dans le désert, constatant avec effroi comme le prophète Isaïe que  leurs « Contemporains boivent l’Iniquité avec l’eau !… ». Ils auront toutefois la consolation d’avoir réalisé leur vrai devoir devant Dieu !

Ce qui est le plus terrible et le plus pitoyable au milieu de tout cela c’est que le sens du péché – et ses conséquences – disparaissent de plus en plus ce qui entraîne par le fait même des notions fausses sur la charité, la bonté et la Miséricorde de Dieu et même en définitive l’inutilité de la Rédemption par notre Sauveur.

Que la Sainte Famille, dont notre Sauveur trois fois Saint est issu, intercède auprès de la sainte Trinité afin que soient promues à nouveau dans l’Eglise les vraies valeurs catholiques de la famille pour que refleurisse aux quatre coins du monde la Sainteté chrétienne et qu’enfin soit définitivement renouvelée la face de la Terre comme nous le récitons dans le « Veni Sancte Spiritus » !

Fr. Antoine de Fleurance O.F.M Cap.

Père Gardien du Couvent Saint-François de Morgon

 
 

Annonce manifs synode.jpg

 
Immigration - Les médiamensonges (Alain Escada)
Écrit par Civitas   
19-09-2015

Signez la pétition stop-immigration.org

 
Stop-immigration - Tracts, autocollants et affiches à disposition
Écrit par Civitas   
19-09-2015

Immigration affiche civitas 4

Personne ne devrait rester insensible devant le déferlement migratoire qui frappe notre pays et l'Europe toute entière ainsi que les catastrophes que cela va inévitablement entraîner.

Dans le cadre de la campagne stop-immigration, Civitas met gratuitement à disposition des affiches (format A2), des autocollants et des tracts que vous pouvez commander auprès du secrétariat de Civitas (01.34.11.16.94 - secretariat@civitas-institut.com)

Pensez tout de même, si vous le pouvez, à aider à couvrir les frais de cette campagne, au moins en payant les frais d’envoi de ce matériel….

Pour avoir une idée :

L’envoi de 50 tracts coûte 4.10€ - de 100 = 6€ - de 200 = 7€

L’envoi de 10 autocollants : 1.05€ - de 50 = 1.50€ - de 100 = 2.50 €

L’envoi de 10 affiches : 4.10€ - de 50 : 8€

Chèques à adresser à Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil.

Mobilisez-vous !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 61 - 90 sur 768

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici