Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier (déductible de vos impôts).
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Alain Escada répond aux questions de la JRE
Écrit par CIVITAS   
01-05-2014
 
Civitas à Bruxelles ce 1er mai contre la théorie du genre
Écrit par Civitas   
30-04-2014

Lu sur Médias Presse Info :

FRANCE-THEATRE-RELIGION-DEMO

Jeudi soir, Alain Escada, président de Civitas, fera une conférence à Bruxelles, square Frère-Orban, à deux pas des institutions européennes. La conférence portera sur la théorie du genre. Une conférence comme Escada en fait à travers toute la France. A ceci près qu'elle sera adaptée au public belge et fera également le point sur les développements de la théorie du genre en Belgique.

Le sujet y est d'autant plus d'actualité que, quinze jours plus tard, l'Université Libre de Bruxelles (ULB), organise un colloque international sur le thème : "Habemus Gender ! Déconstruction d'une riposte religieuse". Durant deux jours, les 15 et 16 mai, des partisans de l'idéologie du genre venus de différents pays (parmi lesquels le Français Eric Fassin) vont se succéder à la tribune. "Ce colloque bénéficie du soutien d'institutions politiques belges comme la Fédération Wallonie-Bruxelles, la COCOF ou la ville de Bruxelles", insiste Alain Escada.

alain-escada-plateau-actu-mpi

La conférence de Civitas à Bruxelles le 1er mai viendra donc bien à point pour amorcer une résistance belge à cette idéologie imposée par des organismes internationaux dans le cadre d'un nouvel ordre sexuel mondial.

Alain Escada ne cache pas son ambition de parvenir, à l'issue de cette soirée, à lancer une antenne de Civitas en Belgique. "Je ne m'en occuperai pas personnellement car je suis déjà bien occupé à développer et structurer Civitas sur le territoire français, mais une petite équipe de Belges devrait rapidement se mettre en place. Il est temps de développer des réseaux catholiques à travers toute l'Europe et même au-delà car les problématiques auxquelles nous sommes confrontés sont désormais mondiales. Seul le calendrier varie de pays en pays."

Une antenne belge de Civitas aura-t-elle une utilité plus large que de combattre la théorie du genre ? "Bien entendu !, répond Escada. Comme en France, Civitas aura en Belgique pour mission de faire entendre une voix catholique dans l'espace public et d'installer un esprit de résistance catholique. Les événements récents ont montré que la Belgique en avait un urgent besoin. Regardez comment la loi permettant l'euthanasie des enfants a été votée en Belgique dans la quasi indifférence générale. La résistance à cette loi inique a été quasiment inaudible et invisible. Seuls quelques poignées de Belges ont fait office de "sentinelles" devant les institutions parlementaires. Ce silence des catholiques belges est impardonnable et doit cesser. Ils doivent prendre des responsabilités et assumer leur catholicité sans couardise."

"Où sont les catholiques belges ? Les provocations s'accumulent sans réaction. Un seul exemple : le Jeudi Saint, la télévision (Club RTL en l'occurrence) avait programmée en soirée la diffusion du film blasphématoire "La dernière tentation du Christ "... A-t-on entendu une réaction vigoureuse ? Non, aucune! Quelle autre confession religieuse serait l'objet de telles humiliations de la part d'un grand groupe de télévisions ? Aucune ! "

 

(conférence à Bruxelles : 1er mai à 19h20, salle St Joseph, square Frère Orban)

Annonce conf Gender Bruxelles

 

 
Robert Namias, le menteur d'Europe 1
Écrit par CIVITAS   
28-04-2014

Robert-Namias.jpg

Lu sur Médias Presse Info :

Comme l’a signalé Médias Presse Info, le président de Civitas, Alain Escada, était opposé au journaliste Robert Namias vendredi dernier lors du “grand face à face” diffusé en direct sur les antennes d’Europe 1 et consacré notamment à l’antichristianisme en France, réalité niée par Robert Namias.

A cette occasion, Alain Escada avait rappelé que la très grande majorité des profanations commises en France le sont contre des lieux de culte et des cimetières chrétiens. Malgré toute l’insistance du président de Civitas à ce sujet, Robert Namias a martelé que cette affirmation était fausse et que ce sont les cimetières et les lieux de culte juifs qui seraient les plus profanés en France.

 

Alors qu’en est-il ? Qui avait raison ?

Il n’y a pas le moindre doute, c’est Alain Escada qui disait vrai. Robert Namias a sciemment menti aux auditeurs d’Europe 1.

Pour le vérifier, il suffit de lire le rapport parlementaire au sujet des profanations commises en France. Robert Namias pourra prétendre qu’il n’en a pas eu connaissance. Mais le résultat de ce rapport a été publié par des médias aussi variés que Le Monde ou Le Figaro.

Que nous apprend ce rapport parlementaire ?

Il compare les chiffres de 2008, 2009, 2010 et des dix premiers mois de 2011. Première constatation : les profanations de lieux de culte et de cimetières sont un phénomène en hausse. Deuxième constatation, chaque année, ce sont bien les lieux de culte et les cimetières chrétiens qui sont très majoritairement la cible de ces profanations.

Année 2008 – profanations recensées en France : 129 lieux de culte chrétiens, 12 israélites, 12 musulmans; 146 cimetières chrétiens, 3 israélites, 2 musulmans.

Année 2009 – profanations recensées en France : 209 lieux de culte chrétiens, 52 israélites, 15 musulmans; 181 cimetières chrétiens, 14 israélites, 3 musulmans.

Année 2010 – profanations recensées en France : 308 lieux de culte chrétiens, 30 israélites, 50 musulmans; 214 cimetières chrétiens, 12 israélites, 7 musulmans.

1er janvier au 31 octobre 2011 – profanations recensées en France : 263 lieux de culte chrétiens, 30 israélites, 35 musulmans; 171 cimetières chrétiens, 4 israélites, 6 musulmans.

Et depuis 2011 ? Plus moyen d’obtenir des chiffres officiels de l’Etat. Mais tous les observateurs sérieux qui s’intéressent au sujet vous le confirmeront : les proportions n’ont guère changé et les lieux de culte et cimetières chrétiens sont toujours en tête des profanations. On peut même ajouter que l’on compte bien plus de prêtres agressés que de rabbins ou d’imams.

Par contre, cherchez les déclarations solennelles des hautes autorités politiques au sujet des profanations. Ou comparez l’espace médiatique consacré aux profanations commises en France. Dans les deux cas, vous constaterez vite que nous sommes loin d’un traitement proportionnel à la réalité des profanations commises en France… Pour Robert Namias et ses collègues, l’indignation est très sélective !

 
Europe 1 - Alain Escada vs Robert Namias sur l'antichristianisme en France
Écrit par CIVITAS   
26-04-2014

alain-europe1.png

Débat: La France a-t-elle un problème avec ses catholiques?

La version complète:

  

Un extrait:


La France a-t-elle un problème avec ses... par Europe1fr
 
Demain 13h30 - Alain Escada en direct sur Europe 1 dans « le grand face à face »
Écrit par CIVITAS   
24-04-2014

Demain, vendredi 25 avril, Alain Escada, président de Civitas, sera l’invité d’Europe 1. A 13h30, il débattra en direct avec le journaliste Robert Namias dans le cadre de l’émission « le grand face à face ».

Le sujet sera notamment l’existence réelle ou non de l’antichristianisme en France. A ne pas manquer !

 
Théorie du genre - Conférence à Bruxelles le 1er mai et lancement de Civitas Belgique
Écrit par Civitas   
19-04-2014

Annonce conf Gender Bruxelles.jpg

 
La résistance n'est pas que réaction !
Écrit par Civitas   
16-04-2014

Jeanne d'Arc 2014.jpg

 

Dénoncer, combattre puis renverser un système tyrannique qui impose des lois iniques ; ce sont bien autant d'étapes nécessaires.

Mais il faut aussi être en mesure de présenter une société alternative et offrir des modèles positifs de chefs, des références historiques à commémorer, des héros à vénérer, des saints à prier.

Saint Louis et Sainte Jeanne d'Arc sont tout cela à la fois. Ils incarnent la force juste et vertueuse mise au service de Dieu et de la patrie française.

Voilà pourquoi Civitas appelle toutes les forces de la résistance nationale à participer le 11 mai prochain au défilé en hommage à Sainte Jeanne d'Arc et Saint Louis.

Rendez-vous à 14h30. Drapeaux nationaux, drapeaux locaux et drapeaux frappés du blason de Sainte Jeanne d'Arc seront à l'honneur.

Venez nombreux honorer avec panache ces grandes figures de la vraie France aux antipodes de la république maçonnique et décadente, vassale d'un mondialisme destructeur.

 Alain Escada, président de Civitas 

 
Civitas, avec Ste Jeanne d'Arc et St Louis
Écrit par Civitas   
16-04-2014

Commandez déjà la nouvelle revue Civitas (avec un dossier spécial consacré à Saint Louis) dont voici l'édito :

 

JA SL 2014.jpg

 

 

Edito : Civitas, encore et toujours fer de lance dans le bon combat

 

Le dossier de cette revue Civitas est consacré à Saint Louis. Le saint de la Chrétienté. Le grand roi de France. Le croisé courageux à la tête de ses soldats. Le chef juste sous le grand chêne. Le modèle de chef d’Etat catholique aux antipodes des gesticulateurs qui se succèdent à la tête de la république. S’intéresser à ce monarque exemplaire, c’est constater à quel point les vertus qu’il réunissait sont introuvables chez ceux qui nous gouvernent aujourd’hui.

En cette année électorale, il convient tout particulièrement de prier Saint Louis, sous le patronage duquel s’est fondé l’Institut Civitas, pour qu’il intercède auprès de NSJC pour nous accorder ici et là, dans les communes mais aussi dans ces institutions européennes machiavéliques, quelques élus authentiquement catholiques et véritablement soucieux du bien commun.

L’étude de la vie de Saint Louis permet aussi de cerner le grand déclin moral de la France. En cette période médiévale jugée obscurantiste par les imbéciles éclairés à la lumière de la révolution, le Royaume de France et les Francs approuvaient sans effort les fondements de la loi naturelle rejetés aujourd’hui par la république laïco-maçonnique et une part non négligeable des Français.

Sous Saint Louis, tous les Francs étaient loin d’être des saints. Mais le pêcheur savait distinguer le bien du mal et n’éprouvait pas la moindre fierté à avoir commis un pêché.

Dans la France moderne, le bien est appelé mal et inversement, le vice est vanté publiquement, l’inversion des mœurs suscite des marches de fierté et le pêché se commet avec la bonne conscience de « vivre avec son temps ».

L’idéologie du genre est un avatar supplémentaire de cette décadence de notre temps. La volonté des plus hautes autorités de l’Etat et de l’enseignement national de s’emparer de nos enfants, dès le plus jeune âge, pour les soumettre à un endoctrinement qui va souiller leur âme, devrait être considéré par tout esprit lucide comme une barbarie des plus ignobles.

Dans ce cadre, une fois de plus, Civitas tente d’être le fer de lance de la résistance catholique. Pour se faire, Civitas a choisi la convergence avec Farida Belghoul. Certains pourront s’étonner d’une telle convergence avec une femme dont le parcours est pour le moins atypique et d’autant plus qu’elle est musulmane.

Je m’en réfère aux auteurs antilibéraux qui garantissent le respect strict de la doctrine catholique. Ils ont traité du cas des alliances. Elles sont envisageables dans un cadre bien défini que Civitas respecte à la lettre.

L’alliance doit concerner un motif précis et défini dans un contexte particulier. L’alliance ne doit pas nier les différences ni les antagonismes qui existent sur d’autres sujets. Le catholique doit agir dans le cadre de cette alliance en affirmant sa spécificité catholique. Le catholique exclura tout oecuménisme, tout syncrétisme religieux et le rappellera publiquement afin que cette alliance ne suscite pas la moindre confusion à ce sujet.

Civitas intervient ici dans un domaine politique qui relève du droit naturel : s’opposer à la démoniaque idéologie du genre enseignée aux enfants.

Les choses sont ainsi précisées, de façon à ne prêter le flanc à aucune interprétation abusive de notre démarche.

Alain Escada,  

Président de Civitas

 
Créteil - Le lobby LGBT forme les enseignants
Écrit par Civitas   
14-04-2014
 
Théorie du genre - conférence à Nancy le 11 avril
Écrit par CIVITAS   
04-04-2014

Annonce Nancy.jpg

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 61 - 90 sur 569

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici