Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier (déductible de vos impôts).
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Discours d'Alain Escada le 26 mai, place de l'Opéra à Paris
Écrit par CIVITAS   
29-05-2013

Ni maçonnique, ni laïque, la France est catholique.

 
Dictature socialiste
Écrit par CIVITAS   
28-05-2013

Le 26 mai ou l'imitation du socialisme soviétique par le socialisme français

26mai-anehollande.jpgLe nombre
C'était écrit à l'avance, depuis plusieurs jours, notamment depuis cette rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les dociles représentants des médias qu'il avait convoqués : dimanche 26 mai, selon la préfecture, Civitas rassemblerait 2.800 personnes et la Manif pour tous 150.000. Défense de rire, circulez, il n'y a rien à voir, tout est dit.
Les incidents
Et puisque Manuel Vals était l'auteur du scénario du roman de la journée, il était aussi stipulé qu'il y aurait des "incidents". D'ailleurs, afin d'effrayer les braves gens et de dissuader de participer à l'une ou l'autre des manifestations de dimanche, Manuel Vals s'est invité au journal télévisé de 20h sur France 2 samedi soir et a pris le ton le plus glacial pour mettre tout le monde en garde (à vue, serait-on tenté d'ajouter).
Donc, pour respecter le scénario du ministre de l'Intérieur, tout a été fait pour créer des incidents là où il n'y en avait pas. Dès le début de la journée, contrôles d'identité arbitraires, vexations et intimidations se multiplient partout : dans la rue, dans le métro, à la sortie des gares, à la terrasse de cafés,...
A l'issue de la manifestation de Civitas, vers 18h, alors que l'essentiel de la foule a déjà quitté la place de l'Opéra et que j'y termine quelques interviews, des CRS reçoivent ordre de la préfecture d'encercler 25 personnes qui discutaient paisiblement. Ces personnes seront interpellées et gardées dans un commissariat jusque 23h pour, selon la version journalistico-policière, avoir refusé d'obtempérer à un ordre de dispersion qui, bien entendu, n'a jamais existé, et pour cause puisque nous avions l'autorisation d'occuper la place de l'Opéra jusque 19h.
Ailleurs et plus tard, sur les Invalides, après la fin de la Manif pour tous, c'est le retour des barbouzes. Des policiers en civil, portant parfois des insignes nazis -caricature oblige-, jouent le rôle de "casseurs d'extrême droite" parmi les nombreux jeunes venus simplement exprimer leur légitime colère devant la promulgation d'une loi infâme. Belle mise en scène ! Plus loin, comme l'ont immortalisé des images filmées par une agence de presse et visibles sur internet, des policiers en uniforme jettent copieusement des bouteilles vides dont les éclats de verre peuvent sérieusement blesser des Français qui ont pour seul tort d'être venus défendre la Famille, socle de base de la société.
Sale besogne pour des forces de l'ordre bien moins présentes et répressives lorsqu'il s'agit de traiter les racailles qui incendient des voitures et pillent des boutiques au Trocadero.
La résistance
Mardi soir, toutes les télévisions ont montré François Hollande nous expliquer, sur un ton professoral, que le mot "résistance" est réservé à la seconde guerre mondiale et ne peut être utilisé par les défenseurs de la Famille. Mais notre président-professeur a la mémoire bien courte. Pour le seul vingtième siècle, s'il y eut la résistance au national-socialisme, il y eut aussi, jusque bien longtemps après la seconde guerre mondiale, la résistance au socialo-communisme. Est-ce parce que la république socialiste française s'inspire de plus en plus des méthodes autrefois pratiquées dans l'union des républiques socialistes soviétiques que François Hollande occulte ainsi la portée du mot "résistance" ? Le nom de Soljénitsyne lui est-il inconnu ? Les écrits de ce résistant russe vont pourtant précieusement pouvoir inspirer la nouvelle génération de résistants français. Car, dans l'esprit de Manuel Vals, du "mariage pour tous" au goulag pour tous, il n'y a qu'un pas...
 
Alain Escada,
président de CIVITAS
 
Reportage sur la manifestation du 26 mai
Écrit par CIVITAS   
27-05-2013

 

Remontée du cortège de la manifestation du 26 mai

 
10.000 défenseurs de la famille autour de Civitas à Paris cet après-midi!
Écrit par CIVITAS   
26-05-2013

civitas,printemps français,alain escada,loi taubiraCet après-midi, sans se laisser impressionner ou démotiver par les mises en gardes injustifiées des idéologues clivants qui composent actuellement le gouvernement, environ dix mille défenseurs de la famille, auront répondus présent avec enthousiasme et détermination à l'appel de CIVITAS.

En manifestant cet après-midi aux cotés de Civitas et de nombreuses autres associations entre la place Catroux et Opéra, ces très nombreux catholiques et patriotes français souhaitaient marquer leur attachement au mariage, à la Famille et aux valeurs qui sont l'âme de notre Pays et qui ont fait la grandeur de notre civilisation.

Cet après-midi aux côtés de Civitas, ces ambassadeurs du Pays réel ont voulu exprimer avec détermination et sans concession leur colère vis à vis du mépris et de l'autisme dont le Gouvernement et le législateur font preuve à leur égard en mettant tous les moyens en oeuvre pour détruire la famille.

C'est la France laborieuse et toujours silencieuse, la France des oubliés, qui est venue courageusement cet après-midi de tout le territoire national pour exprimer publiquement sa vive inquiétude concernant l'avenir de la Nation, en considérant les conséquences dramatiques pour la société de la destruction de la famille voulue et imposée par le gouvernement avec l'infâme loi Taubira. 

Notre manifestation s'est déroulée  dans le calme et la bonne humeur jusqu'à ce que la police, sans aucun motif et sur l'ordre express de la préfecture, ne procède à des encerclements de plusieurs groupes de manifestants pacifiques en vue de contrôles d'identité injustifiés et d'interpellations arbitraires.
Démontrant de nouveau que la provocation gratuite et la volonté de créer des débordements ne sont pas de notre fait.

Quarante-cinq ans après mai 68, l'infâme loi Taubira et les inavouables projets pour la société de la "révolution légalisée"  incarnée par ce gouvernement  ne représentent  finallement  que le désordre légalisé. Cette loi s'opposant si clairement au bon sens élémentaire et au bien commun de la société, elle en devient par là illégitime et en aucun cas nous ne considérerons lui devoir ni obéissance ni respect. 

Cette inique loi Taubira, héritière de l'idéologie soixante-huitarde et nihiliste, n'est en fait que le premier acte d'une tragédie nationale qui au nom de l'égalité, privera certains enfants du droit naturel et inaliénable d'avoir un papa et une maman puis débouchera inévitablement sur la marchandisation du corps humain avec la gestation pour autrui (GPA). Parallèlement, la vulgarisation large, obligatoire et préméditée de l'idéologie du Gender par l'éducation nationale privera les enfants de leur liberté et de leur avenir en les laissant sans repères moraux ou de bon sens dans une société de consommation toujours plus cruelle et sans pitié.

Ce 26 mai ne marque donc que le début d'une mobilisation déterminée et persévérante pour la défense du bon sens élémentaire, du mariage, de la famille, des enfants, et de la France !
 
Ce 26 mai marquera la métamorphose de ce printemps français en un premier et véritable sursaut contre-révolutionnaire. C'est à dire la réaction du bon sens, de l'ordre naturel et chrétien face à la révolution légalisée qui tente encore et toujours de s'imposer par la force et la violence.

Nous ne lâcherons rien! Restons mobilisés!

Le mot d'ordre reste le même: Du balai aux ennemis du mariage, de la famille et de la France.

 
En direct de la manifestation à Paris !
Écrit par CIVITAS   
26-05-2013

 

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

 

Le cortège est arrivé Place de l'Opéra

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

 

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira


Le cortège descend le boulevard Malesherbes et débouche sur la place Saint Augustin.

civitas, manifestation, 26mai

Les banderoles...

IMG_1651 (Copier).JPG

Alain Escada président de Civitas, en tête de cortège.

IMG_1705 (Copier).JPG

Les patriotes catholiques français ont massivement répondus présent à l'appel de Civitas.

IMG_1620 (Copier).JPG

Des participants inattendus

IMG_1665.JPG

Départ du cortège - Direction Opéra.

La jeunesse et de nombreuses familles sont au rendez-vous.

 
Demain, tous à Paris pour un grand coup de balai!
Écrit par CIVITAS   
25-05-2013

Demain 14h30 à Paris

manifestation "Ennemis du mariage, de la famille, de la France : du balai !" 

De la place Général Catroux (métro Malesherbes) à l'Opéra.

civitas, manifestation, 26mai

Retrouvons nous et conjuguons résolument nos forces sous un mot d'ordre unique

et sans concession:

 

"Du Balai aux ennemis du mariage, de la Famille et de la France!"

civitas, manifestation, 26mai

Demain, vous pourrez également suivre la manifestation en direct sur nos sites et réseaux sociaux.

www.francejeunessecivitas.com

www.civitas-institut.com

Mais aussi sur Twitter, Facebook, Flickr et You Tube.


Pour participer à distance à la manifestation, envoyer vos encouragements et votre soutien aux manifestants, vous pouvez, si vous le souhaitez,

Envoyer un message par SMS+ au 71001 en commençant par "CIVITAS". (0,5€/sms)

Pour nous soutenir, vous pouvez aussi

                                                                                          
 
26 mai, halte au massacre des innocents - l'appel de Françoise Seillier
Écrit par CIVITAS   
24-05-2013

Manifestation du 26 mai - l'appel de Françoise Seillier, ancien Député au Parlement Européen

26 mai v2.jpgHALTE AU MASSACRE DES INNOCENTS!

Après le meurtre légal des enfants conçus dans le sein maternel, de pays en pays, des politiques de mort organisent le massacre de l’innocence, s’attaquent à la pureté de l’âme des enfants et veulent semer un trouble destructeur sur leur identité de garçon ou de fille, et cela, alors même que les symptômes terribles de dépression et de désespérance que sont la consommation de drogue et les suicides de plus en plus nombreux chez des jeunes de plus en plus jeunes devraient réveiller de son autisme un certain monde adulte qui a déjà depuis des années tellement saccagé la jeunesse par des campagnes démoralisantes, au demeurant inefficaces, sous prétexte de lutter contre le sida.

Compte un jour sera demandé, en ce monde ou dans l’autre à tous ceux qui auront laissé livrer les enfants à l’exploitation des adultes par le sinistre « droit à l’enfant ».

La cause de l’enfance est sacrée, malheur à « ceux qui scandalisent un seul de ces petits » auxquels Dieu Lui‐même a voulu s’identifier en naissant parmi nous.

L'heure est grave, marchons le 26 mai avec CIVITAS, pour manifester notre détermination.

 

Françoise Seillier

Ancien Député au Parlement Européen

Groupe Europe des Nations

 

26 mai à 14h30 - manifestation "Ennemis du mariage, de la famille, de la France : du balai !" - de la place Général Catroux (métro Malesherbes) à l'Opéra.

Des cars s'organisent à partir de différentes villes. Les infos se trouvent ici : http://www.civitas-institut.com/content/view/982/1/... Inscrivez-vous immédiatement !

Vous êtes volontaire pour nous aider ? https://docs.google.com/forms/d/1DHjCDsBF3wF1sOWyga...
 
Les élus pour la Famille manifesteront ce 26 mai
Écrit par CIVITAS   
23-05-2013

Appel du Collectif des élus pour la Famille à manifester ce 26 mai

bannière elus.png

« Toute loi portée par les hommes n'a raison de loi que dans la mesure où elle découle de la loi naturelle. Si elle dévie en quelque point de la loi naturelle, ce n'est alors plus une loi mais une corruption de la loi. » (Saint Thomas d'Aquin, Somme théologique I, II, q 95, a 2).

Au nom du Collectif des Elus locaux pour la Famille, j'appelle tous les maires et conseillers municipaux fermement décidés à continuer à défendre le mariage et la famille à participer à la manifestation de ce dimanche 26 mai qui se rassemblera à Paris à 14h30 place du Général Catroux (métro Malesherbes) et marchera jusqu'à l'Opéra.

J'invite les élus à porter leur écharpe ou insigne de fonction.

Charles Berthollet,

maire de Rouvray

 
Loi Taubira, un texte nuisible qui impose la résistance
Écrit par CIVITAS   
22-05-2013

Hugues Petit appelle à résister et à manifester ce 26 mai avec Civitas

26 mai v2.jpg« La démocratie ne peut être élevée au rang d'un mythe, au point de devenir un substitut de la moralité ou d'être la panacée de l'immoralité »
(Jean-Paul II).

Tous les votes du Parlement, toutes les décisions du Conseil constitutionnel n'y pourront rien changer, le texte proposé par madame Taubira à l'instigation de monsieur Hollande est nuisible.
Nuisible, parce que des enfants vont être légalement privés de leur droit d'avoir un père et une mère.
Nuisible, parce que la famille déjà tellement agressée depuis des années, reçoit aujourd'hui le coup le plus grave : c'est une atteinte à son caractère naturel qui est portée.
Nuisible, parce qu'en affaiblissant cet « élément naturel et fondamental de la société » c'est la nation que l'on fragilise.
On ne peut pas déplorer le déséquilibre des retraites, la crise de l'école ou l'insécurité, tout en laissant détruire l'institution qui assure le renouvellement des générations et l'éducation.
Aujourd'hui notre devoir est de résister. Demain, il faudra reconstruire.

Hugues Petit
Ancien rapporteur général du Budget de la Région Rhône-Alpes,
Maître de conférences en histoire du droit
 
26 mai à 14h30 - manifestation "Ennemis du mariage, de la famille, de la France : du balai !" - de la place Général Catroux (métro Malesherbes) à l'Opéra.

Des cars s'organisent à partir de différentes villes. Les infos se trouvent ici : http://www.civitas-institut.com/content/view/982/1/... Inscrivez-vous immédiatement !

Vous êtes volontaire pour nous aider ? https://docs.google.com/forms/d/1DHjCDsBF3wF1sOWyga...
 
Pourquoi manifester encore le 26 mai ?
Écrit par CIVITAS   
22-05-2013

Faut-il encore manifester ce dimanche 26 mai ? Entretien avec Alain Escada, président de Civitas

26 mai v2.jpg- Puisque la loi Taubira est maintenant promulguée, cela vaut-il vraiment la peine d'encore manifester le 26 mai ?

AE : Oui, à plusieurs titres. Des exemples existent, dans l'histoire contemporaine française, de lois promulguées et néanmoins abandonnées sous la pression populaire.
Par ailleurs, l'esprit de résistance doit être entretenu de façon à contribuer à encourager un grand nombre de maires et d'élus municipaux à refuser d'appliquer cette loi inique. Enfin, il est très important de souligner que la loi Taubira n'est que la première étape d'un projet gouvernemental subversif qui ne compte épargner aucun domaine et qui se prépare à manipuler les enfants dès le plus jeune âge. Dès lors, il importe vraiment de ne rien lâcher, de maintenir la pression et de rester mobilisés. Ni la lassitude ni la résignation ne sont permises lorsqu'il s'agit de défendre la famille, socle de base de la société.

- Mais l'autorité doit-elle plier devant la loi de la rue ?

AE : Notre démarche n'est absolument pas révolutionaire. Au contraire, dans le cadre qui nous occupe, c'est le pays légal qui s'obstine à vouloir imposer son plan révolutionnaire, intrinsèquement contraire à la loi naturelle et au bien commun. Et la réponse du pays réel doit être contre-révolutionnaire. Il ne s'agit pas de créer le désordre, l'anarchie. Il s'agit de rétablir l'ordre naturel et chrétien.

- Pourquoi manifester séparément de la "Manif pour tous" ? Ne vaut-il pas mieux faire nombre ?

AE : Le nombre n'a jamais fait la vérité. La force n'est pas non plus dans le nombre. Les différentes manifestations de la "Manif pour tous" ont toujours reçu le soutien de foules importantes, mais pour quel résultat ? La "Manif pour tous" n'a rien obtenu. L'histoire ne donne aucun exemple d'un gouvernement qui cède devant une foule festive. Or, la "Manif pour tous" a toujours voulu maintenir les foules dans cette ambiance plus proche d'une techno-parade que d'une marche de protestation. Et les discours y ont toujours été équivoques. D'abord en faveur d'un Pacs+, puis de l'union civile. Sans parler de la lutte contre "l'homophobie" qui servira précisément au gouvernement pour installer les étapes suivantes de son plan totalitaire. 
Alors, je pose cette question à tous ceux qui ont fait confiance à la "Manif pour tous" sans aucun résultat : pourquoi ne pas essayer autre chose et rejoindre ceux qui ont toujours tenu un discours sans concession ? Qu'avez-vous à perdre ? Osez participer à la manifestation qu'organise Civitas.

- Frigide Barjot, huée à Lyon, n'a-t-elle pas été recadrée ?

AE : Lyon, dès le mois d'octobre, est apparue comme un terreau exemplaire de mobilisation contre la dénaturation du mariage et de la parenté. Et on y a vite compris que Barjot roulait avant tout pour elle-même. Le 5 mai, les Lyonnais ont rappelé à Barjot qu'ils ne lâchaient rien, eux. Mais cela n'a eu aucune conséquence au sein de l'état-major de la "Manif pour tous". Les divaguations ont continué sans que personne parmi le comité de la "Manif pour tous" ne s'en distancie. Le lendemain, Barjot déclarait au Nouvel Observateur que ceux qui n'étaient pas contents pouvaient rejoindre Civitas. Le 7 mai, accompagnée de tous les porte-parole de la "Manif pour tous" et du député UMP Mariton, elle tenait une conférence de presse en faveur de l'union civile pour les duos homosexuels. Les 14 et 15 mai, Barjot avait l'intention de se rendre à Casablanca pour y lancer un appel à Hollande pour lutter... contre la dépénalisation de l'homosexualité au Maroc et dans le monde ! Le 16 mai, Barjot tenait une nouvelle conférence de presse à Paris pour demander à François Hollande... un plan contre l'homophobie ! Pas besoin de Barjot pour cela : j'ai déjà expliqué en différentes occasions le plan totalitaire imaginé par le gouvernement sous couvert de lutte contre l'homophobie. Et le 26 mai, Barjot va faire son show habituel, demander d'applaudir ses "amis homos", délirer à propos de lutte contre l'homophobie, divaguer tous azimuts et... faire la part belle à l'UMP.

- Vous trouvez anormal que l'UMP soit valorisée au sein de la "Manif pour tous" ?

AE : La décision du Conseil Constitutionnel illustre parfaitement la duplicité de l'UMP. Le Conseil Constitutionnel est composé de personnes issues du sérail politique, majoritairement proches de l'UMP. C'était le seul niveau de pouvoir où la droite n'avait aucune peine à bloquer la loi Taubira. Mais ils ont préféré la voie de la complicité. Et, dans la foulée, les communiqués de Jean-François Copé et d'Hervé Mariton n'ont pas une fois parlé d'abrogation de cette loi inique. Copé a dit qu'il respectait cette loi ! Mariton a annoncé qu'il célébrerait lui-même les "mariages" homosexuels ! Et les mêmes ont le culot de continuer à vouloir parader le 26 mai prochain en tête de la "Manif pour tous". Copé appelle l'UMP à y participer et à en faire une manifestation "contre la gauche". C'est prendre les défenseurs de la Famille pour des imbéciles. Face à la loi Taubira, l'UMP n'a fait que de la mise en scène théâtrale. Faux duel gauche-droite avec pour choix des armes des épées en bois et des pistolets à eau.

- Le mot de la fin, s'il fallait encore convaincre de manifester le 26 mai et de le faire à vos côtés ?

AE : Je lance un appel aux Veilleurs, Campeurs, Hommen et à tous ceux qui souhaitent un printemps français, à tous les défenseurs de la Famille, aux catholiques et aux patriotes que compte la France : organisons un sursaut contre-révolutionnaire ! Ceux qui tiennent absolument à faire un passage à la "Manif pour tous" pourront d'abord participer à la manifestation avec Civitas, qui finira plus tôt que la "Manif pour tous", et rejoindre ensuite celle-ci. Mais il est impératif de rompre avec l'ambiance flonflons qui a démontré toute son inefficacité. Et pour conclure, je ne voudrais pas manquer de rappeler toute l'importance de la prière. C'est d'autant plus nécessaire que cette haine de la famille qui anime tant de dirigeants politiques a pour corollaire la haine du christianisme.

26 mai à 14h30 - manifestation "Ennemis du mariage, de la famille, de la France : du balai !" - de la place Général Catroux (métro Malesherbes) à l'Opéra.

Des cars s'organisent à partir de différentes villes. Les infos se trouvent ici : http://www.civitas-institut.com/content/view/982/1/... Inscrivez-vous immédiatement !

Vous êtes volontaire pour nous aider ? https://docs.google.com/forms/d/1DHjCDsBF3wF1sOWyga...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 211 - 240 sur 571

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici