Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier (déductible de vos impôts).
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Nouvel assaut contre la famille de la part du gouvernement socialiste.
Écrit par CIVITAS   
03-06-2013

famille c'est sacré.jpg

Aujourd'hui, le gouvernement a décidé d'abaisser le plafond du quotient familial de 25% par demi-part fiscale. (-500€/demi-part fiscale).

Cette mesure antifamiliale, malheureusement prévisible de la part d'un tel gouvernement, est probablement une sanction ou une basse vengeance vis à vis de la France qui s'est soulevée contre l’inique loi Taubira.

N'y a-t-il pas d'autres économies à faire en France en ce moment?  Il suffit d'ouvrir les yeux et de faire preuve d'un minimum de bon sens pour répondre à cette question, tant les gaspillages et les injustices se multiplient partout en France.

A l'aube de l'application dans notre pays de l'infâme et illégitime loi Taubira, les idéologues socialistes du gouvernement et les promoteurs de cette loi se sont-ils interrogés sur son coût ?

Combien vont coûter à la Nation ces "mariages" homosexuels ?  Notamment en termes d'avantages fiscaux normalement réservés aux familles et du coup injustement concédés à des duos qui n'auront pas les mêmes projets, ni les mêmes soucis…

Nous remarquons que le président du "changement" qui devait soit disant "ne pas augmenter les impôts", le fera uniquement aux détriments des familles.

Ce gouvernement fera donc payer aux familles le coût de leur destruction en leur faisant supporter le poids financier de l'application de la loi Taubira et par ailleurs de sa politique irresponsable dans quasiment tous les domaines.

Demain se posera rapidement la question des retraites qui ne pourra se résoudre raisonnablement que par la démographie. Est-ce grâce à cette politique antifamiliale suicidaire pour la société que le gouvernement espère relancer la natalité? A moins bien sûr que sa solution aux problèmes démographiques ne réside encore et toujours dans une immigration incontrôlée...

La famille est en danger, tous ses défenseurs doivent rester mobilisés contre la politique antifamiliale de ce gouvernement.

Nous devons résister à la subversion de cette "culture de mort" révolutionnaire qui tente d'anéantir la France et notre civilisation en s'attaquant à ses fondements c'est à dire en tentant d'abattre la famille.

Pour cela nous devons nous organiser. Alors si tel n'est pas encore le cas, rejoignez Civitas! Participez aux différentes actions ou sessions de formation organisées ! Ou bien soutenez-nous financièrement !  Afin que tous ensemble nous puissions poser les bases qui nous permettront de réaliser notre mot d'ordre:

Du balai aux ennemis du mariage, de la famille et de la France!

 

 
Honneur à Maître Jérôme Triomphe et à quelques-uns de ses confrères
Écrit par CIVITAS   
31-05-2013

civitas, maitre Triomphe, article 432-4 code pénal, arrestation arbitraire,Voici un extrait d'un article publié sur le site du magazine Le Point :

"Je viens d'être appelé par une cliente qui se trouve dans votre panier à salade et qui m'a dit qu'elle avait été arrêtée pour rien. C'est un abus d'autorité." Mercredi 29 mai, boulevard du Palais à Paris, Jérôme Triomphe, 38 ans, avocat, brandit le Code pénal devant les portes du tribunal de grande instance. Des policiers de la préfecture de police de Paris viennent d'interpeller plusieurs étudiantes venues soutenir des manifestants "anti-mariage pour tous" jugés en comparution immédiate devant la 23e chambre correctionnelle. Motif de l'arrestation ? Selon l'avocat, c'est uniquement parce que les étudiantes portent un tee-shirt "anti-mariage pour tous". Dans les faits, aucune image ne montre leur arrestation. 

Retenue dans le fourgon de police stationné devant le palais de justice, l'une d'entre elles a eu l'idée d'appeler depuis son téléphone portable l'avocat. Jérôme Triomphe, qui filme la scène avec son iPhone, crie son indignation et menace de prison des fonctionnaires mi-amusés, mi-embarrassés. En effet, l'article 432-4 punit de sept ans d'emprisonnement toute personne dépositaire de l'autorité publique se rendant coupable lors de l'exercice de sa mission d'ordonner ou d'accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle. 

"Je ne vous parle pas, je reçois des ordres, vous m'empêchez de faire mon travail", rétorque à l'avocat une jeune policière en uniforme. "Puis-je avoir le nom de la personne qui vous a donné l'ordre d'arrêter ces gens", interroge, vindicatif, Me Triomphe. Pas de réponse. Sous la pression de l'avocat, les étudiantes seront finalement relâchées et reconduites au métro par les forces de l'ordre. Cela constitue là encore, selon Me Triomphe, une infraction à la liberté d'aller et venir. "Cette vidéo illustre parfaitement les arrestations arbitraires qui se perpétuent depuis deux mois en marge des manifestations anti-mariage pour tous, affirme Me Jérôme Triomphe. Mais là, en relâchant immédiatement ces étudiantes, c'est la première fois qu'ils reconnaissent l'illégalité de ces interpellations."

Pour lire la suite et regarder la vidéo chochttp://www.lepoint.fr/politique/video-manif-pour-tous-quand-les-policiers-sont-hors-la-loi-31-05-2013-1674967_20.php

 
Sortons le Grand Orient du gouvernement !
Écrit par CIVITAS   
30-05-2013

CIVITAS inquiète le Grand Orient de France...

26mai-fm.jpegQue l'on critique la "mariage" homosexuel, à la limite... Mais que l'on pointe du doigt l'influence de la franc-maçonnerie dans la promulgation de la loi Taubira, ça cela énerve et inquiète bien plus les frères trois points tapis dans l'ombre de leurs loges. L'Agence France Presse a fait écho aux propos de José Gulino, Grand maître du Grand Orient de France (GODF), première obédience maçonnique du pays, qui a dénoncé mardi "une montée de la violence d'extrême droite" dans "un climat dangereux", auquel "il faut mettre fin le plus tôt possible".

Dans un appel téléphonique à l'AFP, le Grand maître du GODF dénonce "les slogans anti-maçonniques lancés (dimanche) dans le cortège mené par l'Institut Civitas ".

Tout au long du parcours, les manifestants ont scandé: "Ni laïque, ni maçonnique, la France est catholique", ou "il faut sortir le Grand Orient du gouvernement", après avoir accusé les "forces occultes" de le soutenir.

C'est un "climat dangereux", s'est alarmé le Grand Maître. "Cette montée de l'obscurantisme, ces violences verbales et physiques, il faut les casser le plus vite possible. Nous devons sécuriser nos locaux, prendre des précautions, faire un travail de mémoire, redire l'Histoire.".

Il s'est également indigné de la démission du père Pascal Vesin, curé de la paroisse de Megève en Haute-Savoie, interdit par le Vatican d'exercer sa mission en raison de sa double appartenance à l'Eglise et au Grand Orient.

"J'ai l'impression", a-t-il confié, "de me retrouver au temps de l'Inquisition. Je relie cette décision à une forme d'obscurantisme médiéval, à un recul du vivre-ensemble, des valeurs humaines. Pour nous la liberté de conscience est absolue". (ndlr : On notera au passage que pour le Grand Orient, "la liberté de conscience est absolue" pour les forces de la subversion mais doit "être cassée" lorsqu'elle concerne les défenseurs de la Famille)

Pour le Grand maître du GODF, "il y a chez les hommes politiques une absence de réaction forte. Mais quand la République est en danger, il faut la préserver et la défendre".

http://www.tahiti-infos.com/Le-Grand-Orient-de-France-den...

 
"Mariage" homo à Montpellier : la boîte de Pandore s'est ouverte
Écrit par CIVITAS   
29-05-2013

La boîte de Pandore s'ouvre aujourd'hui à Montpellier

mariagehomopolygamie.jpgC'est aujourd'hui que se déroulera à Montpellier le premier "mariage" homosexuel depuis la promulgation de l'infâme loi Taubira.
Quoi qu'en pense la clique politique au pouvoir, cette célébration militante et ultra-médiatisée relève du scandale et de la parodie sordide de ce qu'est le mariage depuis la nuit des temps.
Sur base d'un prétendu droit au "mariage pour tous", la boîte de Pandore s'est ouverte et annonce à l'horizon bien d'autres revendications désastreuses. Prisonnier de sa logique contre-nature, comment le législateur pourrait-il longtemps refuser le mariage polygame ou incestueux entre personnes majeures et consentantes ?
Quant à la procréation médicalement assistée et à la gestation pour autrui, malgré toutes les dénégations du gouvernement, tout cela est déjà sur la table des négociations et seul le calendrier reste à définir pour tenter d'autoriser cette marchandisation de l'être humain, résurgence moderne de l'esclavage.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Vals, déclarait vendredi dernier : " à partir du moment où une loi a été votée par le parlement, qu’elle a reçu l’aval du Conseil constitutionnel, il est temps que tout le monde accepte ce choix ». 
La réplique, qui claque comme une gifle, nous la laissons à St Thomas d'Aquin : « Toute loi portée par les hommes n'a raison de loi que dans la mesure où elle découle de la loi naturelle. Si elle dévie en quelque point de la loi naturelle, ce n'est alors plus une loi mais une corruption de la loi. » (Saint Thomas d'Aquin, Somme théologique I, II, q 95, a 2). L'Eglise enseigne encore que « Si donc il arrive aux dirigeants d'édicter des lois ou de prendre des mesures contraires à (l') ordre moral et, par conséquent, à la volonté divine, ces dispositions ne peuvent obliger les consciences (…) Bien plus, en pareil cas, l'autorité cesse d'être elle-même et dégénère en oppression. »
CIVITAS continuera sans faillir à oeuvrer à obtenir l'abrogation de la loi Taubira ainsi qu'à contribuer au maintien d'une résistance déterminée face au plan subversif mené par un gouvernement révolutionnaire soumis à des forces occultes.
 
Alain Escada,
président de Civitas
 
Discours d'Alain Escada le 26 mai, place de l'Opéra à Paris
Écrit par CIVITAS   
29-05-2013

Ni maçonnique, ni laïque, la France est catholique.

 
Dictature socialiste
Écrit par CIVITAS   
28-05-2013

Le 26 mai ou l'imitation du socialisme soviétique par le socialisme français

26mai-anehollande.jpgLe nombre
C'était écrit à l'avance, depuis plusieurs jours, notamment depuis cette rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les dociles représentants des médias qu'il avait convoqués : dimanche 26 mai, selon la préfecture, Civitas rassemblerait 2.800 personnes et la Manif pour tous 150.000. Défense de rire, circulez, il n'y a rien à voir, tout est dit.
Les incidents
Et puisque Manuel Vals était l'auteur du scénario du roman de la journée, il était aussi stipulé qu'il y aurait des "incidents". D'ailleurs, afin d'effrayer les braves gens et de dissuader de participer à l'une ou l'autre des manifestations de dimanche, Manuel Vals s'est invité au journal télévisé de 20h sur France 2 samedi soir et a pris le ton le plus glacial pour mettre tout le monde en garde (à vue, serait-on tenté d'ajouter).
Donc, pour respecter le scénario du ministre de l'Intérieur, tout a été fait pour créer des incidents là où il n'y en avait pas. Dès le début de la journée, contrôles d'identité arbitraires, vexations et intimidations se multiplient partout : dans la rue, dans le métro, à la sortie des gares, à la terrasse de cafés,...
A l'issue de la manifestation de Civitas, vers 18h, alors que l'essentiel de la foule a déjà quitté la place de l'Opéra et que j'y termine quelques interviews, des CRS reçoivent ordre de la préfecture d'encercler 25 personnes qui discutaient paisiblement. Ces personnes seront interpellées et gardées dans un commissariat jusque 23h pour, selon la version journalistico-policière, avoir refusé d'obtempérer à un ordre de dispersion qui, bien entendu, n'a jamais existé, et pour cause puisque nous avions l'autorisation d'occuper la place de l'Opéra jusque 19h.
Ailleurs et plus tard, sur les Invalides, après la fin de la Manif pour tous, c'est le retour des barbouzes. Des policiers en civil, portant parfois des insignes nazis -caricature oblige-, jouent le rôle de "casseurs d'extrême droite" parmi les nombreux jeunes venus simplement exprimer leur légitime colère devant la promulgation d'une loi infâme. Belle mise en scène ! Plus loin, comme l'ont immortalisé des images filmées par une agence de presse et visibles sur internet, des policiers en uniforme jettent copieusement des bouteilles vides dont les éclats de verre peuvent sérieusement blesser des Français qui ont pour seul tort d'être venus défendre la Famille, socle de base de la société.
Sale besogne pour des forces de l'ordre bien moins présentes et répressives lorsqu'il s'agit de traiter les racailles qui incendient des voitures et pillent des boutiques au Trocadero.
La résistance
Mardi soir, toutes les télévisions ont montré François Hollande nous expliquer, sur un ton professoral, que le mot "résistance" est réservé à la seconde guerre mondiale et ne peut être utilisé par les défenseurs de la Famille. Mais notre président-professeur a la mémoire bien courte. Pour le seul vingtième siècle, s'il y eut la résistance au national-socialisme, il y eut aussi, jusque bien longtemps après la seconde guerre mondiale, la résistance au socialo-communisme. Est-ce parce que la république socialiste française s'inspire de plus en plus des méthodes autrefois pratiquées dans l'union des républiques socialistes soviétiques que François Hollande occulte ainsi la portée du mot "résistance" ? Le nom de Soljénitsyne lui est-il inconnu ? Les écrits de ce résistant russe vont pourtant précieusement pouvoir inspirer la nouvelle génération de résistants français. Car, dans l'esprit de Manuel Vals, du "mariage pour tous" au goulag pour tous, il n'y a qu'un pas...
 
Alain Escada,
président de CIVITAS
 
Reportage sur la manifestation du 26 mai
Écrit par CIVITAS   
27-05-2013

 

Remontée du cortège de la manifestation du 26 mai

 
10.000 défenseurs de la famille autour de Civitas à Paris cet après-midi!
Écrit par CIVITAS   
26-05-2013

civitas,printemps français,alain escada,loi taubiraCet après-midi, sans se laisser impressionner ou démotiver par les mises en gardes injustifiées des idéologues clivants qui composent actuellement le gouvernement, environ dix mille défenseurs de la famille, auront répondus présent avec enthousiasme et détermination à l'appel de CIVITAS.

En manifestant cet après-midi aux cotés de Civitas et de nombreuses autres associations entre la place Catroux et Opéra, ces très nombreux catholiques et patriotes français souhaitaient marquer leur attachement au mariage, à la Famille et aux valeurs qui sont l'âme de notre Pays et qui ont fait la grandeur de notre civilisation.

Cet après-midi aux côtés de Civitas, ces ambassadeurs du Pays réel ont voulu exprimer avec détermination et sans concession leur colère vis à vis du mépris et de l'autisme dont le Gouvernement et le législateur font preuve à leur égard en mettant tous les moyens en oeuvre pour détruire la famille.

C'est la France laborieuse et toujours silencieuse, la France des oubliés, qui est venue courageusement cet après-midi de tout le territoire national pour exprimer publiquement sa vive inquiétude concernant l'avenir de la Nation, en considérant les conséquences dramatiques pour la société de la destruction de la famille voulue et imposée par le gouvernement avec l'infâme loi Taubira. 

Notre manifestation s'est déroulée  dans le calme et la bonne humeur jusqu'à ce que la police, sans aucun motif et sur l'ordre express de la préfecture, ne procède à des encerclements de plusieurs groupes de manifestants pacifiques en vue de contrôles d'identité injustifiés et d'interpellations arbitraires.
Démontrant de nouveau que la provocation gratuite et la volonté de créer des débordements ne sont pas de notre fait.

Quarante-cinq ans après mai 68, l'infâme loi Taubira et les inavouables projets pour la société de la "révolution légalisée"  incarnée par ce gouvernement  ne représentent  finallement  que le désordre légalisé. Cette loi s'opposant si clairement au bon sens élémentaire et au bien commun de la société, elle en devient par là illégitime et en aucun cas nous ne considérerons lui devoir ni obéissance ni respect. 

Cette inique loi Taubira, héritière de l'idéologie soixante-huitarde et nihiliste, n'est en fait que le premier acte d'une tragédie nationale qui au nom de l'égalité, privera certains enfants du droit naturel et inaliénable d'avoir un papa et une maman puis débouchera inévitablement sur la marchandisation du corps humain avec la gestation pour autrui (GPA). Parallèlement, la vulgarisation large, obligatoire et préméditée de l'idéologie du Gender par l'éducation nationale privera les enfants de leur liberté et de leur avenir en les laissant sans repères moraux ou de bon sens dans une société de consommation toujours plus cruelle et sans pitié.

Ce 26 mai ne marque donc que le début d'une mobilisation déterminée et persévérante pour la défense du bon sens élémentaire, du mariage, de la famille, des enfants, et de la France !
 
Ce 26 mai marquera la métamorphose de ce printemps français en un premier et véritable sursaut contre-révolutionnaire. C'est à dire la réaction du bon sens, de l'ordre naturel et chrétien face à la révolution légalisée qui tente encore et toujours de s'imposer par la force et la violence.

Nous ne lâcherons rien! Restons mobilisés!

Le mot d'ordre reste le même: Du balai aux ennemis du mariage, de la famille et de la France.

 
En direct de la manifestation à Paris !
Écrit par CIVITAS   
26-05-2013

 

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

 

Le cortège est arrivé Place de l'Opéra

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

 

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira

civitas,26 mai,printemps français,loi taubira


Le cortège descend le boulevard Malesherbes et débouche sur la place Saint Augustin.

civitas, manifestation, 26mai

Les banderoles...

IMG_1651 (Copier).JPG

Alain Escada président de Civitas, en tête de cortège.

IMG_1705 (Copier).JPG

Les patriotes catholiques français ont massivement répondus présent à l'appel de Civitas.

IMG_1620 (Copier).JPG

Des participants inattendus

IMG_1665.JPG

Départ du cortège - Direction Opéra.

La jeunesse et de nombreuses familles sont au rendez-vous.

 
Demain, tous à Paris pour un grand coup de balai!
Écrit par CIVITAS   
25-05-2013

Demain 14h30 à Paris

manifestation "Ennemis du mariage, de la famille, de la France : du balai !" 

De la place Général Catroux (métro Malesherbes) à l'Opéra.

civitas, manifestation, 26mai

Retrouvons nous et conjuguons résolument nos forces sous un mot d'ordre unique

et sans concession:

 

"Du Balai aux ennemis du mariage, de la Famille et de la France!"

civitas, manifestation, 26mai

Demain, vous pourrez également suivre la manifestation en direct sur nos sites et réseaux sociaux.

www.francejeunessecivitas.com

www.civitas-institut.com

Mais aussi sur Twitter, Facebook, Flickr et You Tube.


Pour participer à distance à la manifestation, envoyer vos encouragements et votre soutien aux manifestants, vous pouvez, si vous le souhaitez,

Envoyer un message par SMS+ au 71001 en commençant par "CIVITAS". (0,5€/sms)

Pour nous soutenir, vous pouvez aussi

                                                                                          
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 211 - 240 sur 575

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici