Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier (déductible de vos impôts).
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Police politique en dictature socialiste ? La grogne monte !
Écrit par CIVITAS   
15-07-2013

Lettre ouverte d'un commissaire de police

Mais que sont les commissaires de police devenus ?

La gestion des mouvements d'opposition au mariage homosexuel a fait voler en éclat le cadre habituel du maintien de l'ordre.

 Il fut un temps où l'on enseignait à l'école des commissaires de police le rôle particulier du commissaire lors des opérations de maintien de l'ordre. Nos professeurs insistaient sur la particularité de notre statut, autorité civile présente sur les lieux des manifestations à qui revenait à ce titre la décision d'employer la force ou les armes. Un maintien de l'ordre était réussi lorsque l'équilibre était trouvé entre la manifestation des opinions et le trouble à l'ordre public supportable. Et le commissaire tenait là une place éminente.

Mais aujourd'hui il y a substitution d'un maintien de l'ordre visant à l'équilibre par un maintien de l'ordre absolu et judiciaire avec contrôles d'identité massifs, interpellations, gardes à vue, poursuites...en employant des dispositions pénales quasi tombées en désuétude. Combien de manifestations étaient encore déclarées par les organisateurs hormis à Paris ? Combien de gardes à vue pour absence de déclaration de manifestation ou pour participation à un attroupement en dehors des violences urbaines ?

Il est évident alors que le commissaire de police dans une telle conception n'est plus une autorité civile veillant tout à la fois à préserver l'ordre public et les libertés individuelles. Il demeure dans cette nouvelle doctrine tout juste un commandant de la force publique chargé de mettre en œuvre une répression. Ce renversement ne peut s'expliquer que par l'existence de consignes ministérielles sauf à supposer que les commissaires de police, d'un même cœur et d'un même pas aient choisi de réprimer les opposants au mariage homosexuel en utilisant de surcroit les mêmes armes judiciaires.

Et c'est ainsi que le commissaire de police, autorité civile, a disparu. La répression idéologique de la manif pour tous est donc parvenue à accomplir ce que les préfets, les sous préfets, les commandants d'unités mobiles, les magistrats n'avaient pas obtenu : faire des commissaires de police de simples maillons d'une chaine hiérarchique dépourvus de leur pouvoir d'appréciation. Cela au mépris de notre histoire, du code pénal et sans doute aussi de la démocratie.

Et si l'anecdote est vraie, alors le baiser de la mort nous aura été donné par le préfet Carenco qui au sein même de l'école de commissaire de police à Saint Cyr au Mont d'Or se permit de menacer un prêtre, notre invité, tout cela pour délit d'opinion avec jugement d'expulsion immédiat.

Le symbole est fort et il exprime bien ce que nous sommes devenus : des pions !

La suite de l'histoire est écrite puisque l'on ne veut plus de commissaire de police, rien ne s'oppose à ce qu'il rejoigne le corps des officiers de police, avant que d'envisager de tout mélanger dans un brouet nouveau mêlant policier et gendarmes.

Nous pourrons alors demander au curé de Saint Cyr au Mont d'Or, une messe de requiem pour feu le commissaire de police. Messieurs Valls et Carenco pourront sonner le glas.

 Philippe Pommier

commissaire divisionnaire (en disponibilité pour convenances personnelles)

3juil-bougie-crs.JPG

 
Idéologie du genre : la volonté de rendre l'hétérosexualité anormale
Écrit par CIVITAS   
11-07-2013

Une politique pour un monde où l'hétérosexualité ne serait pas normale ?

danger.jpgEn cette période estivale, je voudrais obtenir quelques minutes de votre attention pour insister sur la gravité du plan révolutionnaire prévu pour la rentrée dans la suite logique de la loi Taubira. De la procréation médicalement assistée à l'euthanasie en passant par la gestation pour autrui, de l'idéologie du genre à la réforme subversive de l'éducation nationale, la rentrée sera semée de pièges redoutables. Je me contenterai de mettre à votre disposition quelques citations éloquentes pour mesurer l'ampleur des dangers.
Idéologie du genre : penser un monde où l'hétérosexualité ne serait pas normale
"Ce qui est cause, c'est l'hétérosexualité en tant que norme. Il nous faut essayer de penser un monde où l'hétérosexualité ne serait pas normale."
Eric Fassin, sociologue, promoteur de la théorie du genre en France, professeur à l'Ecole Normale Supérieure
Une politique des "anormaux"
LGBT, c'est dépassé ! Place au LGBTQI (pour LesBiGayTransQueerIntersexes). Beatriz Preciado, auteur de Multitudes queer : notes pour une politique des "anormaux", explique que "la priorité du mouvement queer" est de "défaire les identités" en promouvant une "politique des multitudes", des "anormaux", de tout ce qui est considéré comme sexuellement déviant. Il s'agit de créer l'union de toutes les différences "monstrueuses", de tous les "sujets abjects" pour détruire "l'hétéronormativité".
Un Etat totalitaire qui s'empare des enfants
"Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'Etat."
Laurence Rossignol, sénatrice PS, 5 avril 2013, en direct sur France 2, émission Ce soir ou jamais
"Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s'émanciper... Il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel"
(Vincent Peillon, Le Figaro, 2/9/2012)
La religion et la morale laïques exigent donc, pour lutter contre les déterminismes, de "changer les mentalités (...) notamment par le biais d'une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles"
(Vincent Peillon, Lettre du 4 janvier 2013 aux recteurs)
Une haine de la Famille qui a pour corollaire la haine de Dieu
"Toute l'opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l'Eglise".
(Vincent Peillon, Une religion pour la République, p. 277, édition du Seuil, 2010)
"Il faut donc à la fois déraciner l'empreinte catholique qui ne s'accomode pas de la République et trouver, en dehors des formes religieuses traditionnelles, une religion de substitution qui arrive à inscrire jusque dans les moeurs, les coeurs, la chair, les valeurs et l'esprit républicain sans lesquels les institutions républicaines sont des corps sans âme qui se préparent à tous les dévoiements"
(Vincent Peillon, ibid, p. 34)
"La laïcité française, son ancrage premier dans l'école, est l'effet d'un mouvement entamé en 1789, celui de la recherche permanente, incessante, obstinée de la religion qui pourra réaliser la Révolution comme promesse politique, morale, sociale, spirituelle. Il faut pour cela une religion universelle : ce sera la laïcité. Il lui faut aussi son temple ou son église : ce sera l'école. Enfin, il lui faut son nouveau clergé : ce seront les hussards noirs de la république"
(Vincent Peillon, ibid, p. 48)
Une seule question : allez-vous laisser faire ? Si votre réponse est NON, encore faut-il savoir comment riposter efficacement. Cela demande de s'informer, de connaître le contenu, l'histoire, l'origine et les finalités de ces idéologies et d'apprendre à argumenter pour démonter ces folies. C'est pourquoi la session d'été organisée par CIVITAS à Unieux du 26 au 29 juillet mérite votre participation ! Inscrivez-vous sans tarder. Toutes les informations sont ici.
Alain Escada,
président de CIVITAS

 

 
Résister au totalitarisme
Écrit par CIVITAS   
05-07-2013
En France, on peut entraver la liberté d'expression des défenseurs de la Famille mais pas celle des blasphémateurs 
ae-portrait.jpegRevenons sur quelques faits des dernières semaines. Un jeune garçon, Nicolas, étudiant bien noté, casier judiciaire vierge, a été condamné à quatre mois de prison dont deux fermes et jeté en cellule à Fleury-Mérogis pour avoir manifesté contre la loi Taubira lors de l'intervention télévisée de François Hollande sur M6. Trente-deux personnes, bons Français sans histoire, ont été condamnés à des amendes, parfois lourdes (jusque 2.000 euros), pour avoir simplement exprimé leur indignation durant des représentations d'un spectacle subventionné au cours duquel on déversait un liquide symbolisant les excréments sur le portrait du Christ, odeur artificielle à l'appui. Leur "délit" relève de "l'entrave à la liberté d'expression". Le Dr Xavier Dor a été envoyé devant les Tribunaux et un magistrat a évoqué la nécessité pour l'inculpé de se faire soigner psychiatriquement, au motif qu'il avait offert une paire de chaussons à une femme enceinte entrant dans un centre de planning familial. Des "veilleurs debout" ont été arrêtés par la police pour être restés immobiles et silencieux, chacun tel un reproche vivant, devant l'Elysée. Giorgi, un Rom arrêté à Arles pour avoir agressé une dame de 85 ans, a obtenu la relaxe devant le tribunal de grande instance de Tarascon.
En France, on peut insulter Dieu mais on ne peut pas critiquer la loi Taubira ni chahuter un ministre.
En France, on peut entraver la liberté d'expression des défenseurs de la famille mais pas celle des blasphémateurs.
En France, mieux vaut voler, piller, agresser, incendier des voitures, que défendre le Christ ou la Famille.
Pendant ce temps, les parlementaires continuent durant cet été d'échafauder leurs mauvais coups : proposition de loi autorisant la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires, travaux préparant les offensives en faveur de l'euthanasie, de l'idéologie du genre,...
Marseille, capitale estivale des invertis
Et la dissolution des moeurs s'installe à l'aide de l'argent du contribuable. Comme à Marseille qui s'apprête à accueillir du 10 au 20 juillet "l'EuroPride", grand rassemblement LGBTQI (pour... LesBiGayTransQueerIntersexe). Marseille dont le sénateur-maire s'appelle Jean-Claude Gaudin, chef de groupe UMP au Sénat. De quoi se souvenir de la façon dont les élus UMP, après avoir paradé à la Manif Pour Tous, avaient pratiqué l'entente cordiale avec la gauche lors du vote de la loi Taubira.
Mais revenons à Marseille et l'EuroPride. L'Office de Tourisme de Marseille publie sur son site : "L'événement EuroPride Marseille Méditerranée 2013, fortement soutenu par les collectivités locales et territoriales, est labellisé Marseille-Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture". Voilà une petite phrase qui retient doublement notre attention.
1° D'abord au sujet du fort soutien des collectivités locales et territoriales. Traduisez : l'argent du contribuable subventionne cette méga-sauterie homosexuelle. Des subventions de plusieurs centaines de milliers d'euros accordées via l'entremise de la Ville de Marseille, du Conseil Régional PACA et du Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Et ce alors que cette fiesta LBGTQI peut aussi compter sur de nombreux et importants sponsors et partenaires (Crédit Mutuel, Air France, Kronenbourg, Ricard, NRJ,...).
2° Mais à quoi va servir tout cet argent ? Au programme de l'EuroPride : village associatif, plage privatisée, conférences, festival cinématographique, expositions, défilé dans les rues de Marseille et beaucoup de soirées "électro sexe" avec "Pornos Stars" à l'affiche. Et c'est ce genre d'événement qui mérite un label Marseille-Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture !!!
Notons que les organisateurs avaient initialement annoncé que cette EuroPride serait l'occasion de 2013 "mariages" d'homosexuels français et de l'étranger. La provocation de trop ? Une mise au point précise : "Dans un but de rassemblement de toutes les dynamiques, en concertation avec les principaux protagonistes, la célébration des 2013 mariages sera remplacée par un acte fort" dont la teneur n'est pas encore rendue publique.
Signalons encore que les organisateurs ont voulu mettre "en avant la multiculturalité de Marseille" et donner à leur sauterie une dimension "Euro-Méditerranéenne", invitant pour l'occasion des homosexuels du Liban, de Palestine, du Maroc, de Tunisie, d'Algérie, d'Egypte, etc. Il est notamment prévu d'évoquer le 17 juillet les "dynamiques LGBT dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord". Qu'en pensent les musulmans installés dans la cité phocéenne ?
Mais on ne lâche rien !
Quelles que soient les tentatives d'intimidation du régime et malgré toute la puissance du rouleau compresseur totalitaire auquel il faut faire face, la résistance des défenseurs de la Famille ne faiblit pas, multiforme, imaginative et dynamique.
C'est à ce titre que j'insiste sur la nécessité de profiter de cet été pour saisir les opportunités de se former et d'oeuvrer à la mise en place des nouvelles ripostes de la rentrée. Des combats essentiels s'annoncent, notamment contre l'idéologie du genre. Ne manquez pas de vous inscrire au plus vite à la session d'été que Civitas organise à ce sujet, du 26 au 29 juillet à Unieux. Toutes les informations sont ici : http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/tag/session+d'%C3%A9t%C3%A9
Alain Escada,
président de CIVITAS
Pour soutenir et faire connaître Civitas:

-  Adhésion à Civitas : normale : 10 € - militante : 30 € - de soutien : 50 € / Adhésion à France Jeunesse Civitas : normale : 5 € - militante : 15 €
J'adhère en ligne

-  S'abonner à la revue Civitas : 25 €   Image d’aperçu    -    Format PDF: 12€    Image d’aperçu


- Achat en ligne des différents numéros de la revue :
J'achète en ligne

-  Faire un don à Civitas.   Image d’aperçu

Nos seuls moyens financiers proviennent de votre générosité.

Pour les adhésions, abonnements et dons, vous pouvez également envoyer vos chèques à
Civitas - 17 rue des Chasseurs à 95100 Argenteuil

 
Cela commence à grogner chez les CRS...
Écrit par CIVITAS   
04-07-2013

CRS-communiqué.JPG

 
Ce soir à 20h30, rendez-vous aux Invalides !
Écrit par CIVITAS   
03-07-2013

CIVITAS communique volontiers l'appel suivant : 

Le collectif La Fronde Catholique invite tous les Parisiens et non Parisiens, catholiques et non catholiques, en vacances, de passage ou simplement libres un soir, à partager une veillée à la belle étoile, avec textes, chants et prière.

2000 ans de pensée chrétienne ont produit des oeuvres innombrables : philosophie, littérature, théologie, discours notés à la volée ou de mémoire quand les hommes d’action se levaient pour accomplir leur devoir… “Tout ce qui est catholique est nôtre”, disait Louis Veuillot, mais aussi tout ce qui est propre à élever les âmes.

Comme “un saint triste est un triste saint”, nous unirons nos voix pour entretenir notre courage et notre ardeur. Nous sommes la jeunesse de France et nous ne lâcherons rien ! Car nous savons quelle France nous voulons, et ce n’est pas du tout celle que M. Hollande prétend nous imposer de gré ou de force.

Enfin, nous n’oublierons pas la prière, qui est le vrai nerf de la guerre. Les chrétiens ont toujours prié en public comme en privé, pour un oui ou pour un non, à temps et à contre-temps. A plus forte raison, dans cette lutte de David contre Goliath, c’est en Dieu que nous nous confions pour remporter la victoire. Il est l’Auteur de la loi naturelle, et l’Etat qui a renié cette loi serait trop heureux que nous Le cachions comme si nous avions honte de Lui appartenir.

Notre première veillée aura lieu mercredi 3 juillet aux Invalides. Après un pique-nique pour tous à 21h, rendez-vous à 22h au même endroit. Cette veillée pacifique (non pacifiste) ne durera que quelques heures… mais ce n’est qu’un début ! Bien entendu, elle est ouverte à tous : venez nombreux et invitez vos amis, chrétiens ou non ! (le Saint-Esprit fait feu de tout bois)

Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. (Jean 15, 18-19)

En prime, un petit souvenir de GAV :

EDIT : le collectif Dissidence Catholique organise un pique-nique d’anciens de GAV… et de tous ceux qui auraient le cran d’en être, mercredi 3 juillet 20h30 aux Invalides. Le pique-nique sera suivi de la veillée de La Fronde. Faites tourner à vos contacts !

 
Conférence publique et gratuite avec Madame Taubira au Palais de Justice de Paris à 19h30 !
Écrit par CIVITAS   
03-07-2013

Le Mercredi 3 juillet à 19h30 au palais de Justice de Paris, se déroulera une conférence à la première chambre de la Cour d'Appel de Paris. Madame Taubira sera l'invité de cette conférence ouverte au public et gratuite.

Les défenseurs de la famille peuvent, s'ils le souhaitent, profiter de cet évènement public pour accueillir le garde des sceaux et lui rappeler leur attachement au bon sens et à la famille et leur opposition à sa destruction par la dénaturation du mariage instituée récemment par une loi inique et illégitime.

civitas,loi taubira,printemps français,onlr,veilleurs debout,dictature socialiste

 
Veilleurs-debout... mais que lire?
Écrit par CIVITAS   
03-07-2013

Ce soir, devant le palais de justice de Paris parmi les veilleurs, certain(e)s avaient optés pour des lectures saines et instructives:

Photo07491.jpg

L'occasion de faire d'une pierre deux coups...

Les veilleurs-debout attendent la relève et les revues Civitas de nouveaux lecteurs.

Photo0748.png

Pour commander, s'abonner ou acheter la revue Civitas:

ICI

 
Les "veilleurs-debout"...
Écrit par CIVITAS   
03-07-2013

A Paris, se relayant 24h/24 devant le ministère de la justice place vendôme ou devant le palais de justice, les veilleurs-debout ne lâchent rien !

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr

Tous, debout, immobiles et silencieux, profitent de leurs temps libres pour venir spontanément réaffirmer de cette manière leur soutien au prisonnier politique Nicolas B. et leur opposition à la dénaturation du mariage et à la destruction de la famille par l'inique loi Taubira et la dictature socialiste.

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr 

Certains prient, méditent réfléchissent, contemplent. D'autres lisent, travaillent, communiquent...

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr

D'autres mangent...

Des militant(e)s de France-Jeunesse-Civitas passent  régulièrement, en fonction de leurs disponibilités, pour réapprovisionner ces courageux veilleurs-debout de tous horizons.

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr

Hier soir, c'était  biscuits, jus d'orange et carambar.

Ce soir, c'était "carambar et fraise Tagada pour tous" !

D'autres inititatives suivront!

Nous ne laisserons pas dépérir les généreux et courageux défenseurs de la famille.

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr

Place Vendôme mais aussi devant le palais de justice...

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr

Les veilleurs-debout ne lâchent rien!

civitas, veilleurs debout, loi taubira, printemps français, onlr

Franciliens, ils vous attendent! ils attendent la relève!

 
Défense de la famille : le combat continue !
Écrit par CIVITAS   
24-06-2013

session d'été CIVITAS à Unieux (42) sur le thème "Les devoirs de l'Etat envers la Famille"

session d'été,devoirs de l'état envers la famille,civitas,alain escada,printemps français,théorie du genre,dénaturation du mariage

. Comment résister au plan subversif (dénaturation du mariage, promotion de la théorie du gender dès le plus jeune âge,...)

. Maîtriser les concepts, savoir argumenter, organiser la riposte

. conférences, travaux pratiques, préparations des campagnes de la rentrée

. mais aussi détente et camaraderie dans une ambiance catholique 

. Programme des conférences :

. - Parlementaires à la dérive; vers le naufrage du Parlement ? (Elus sous influence de lobbies, oeuvrant contre la Famille. Du dévoiement de la mission jusqu'à l'illégitimité de l'institution) - Sénateur hre Bernard Seillier

. - Les devoirs de l'Etat envers la Famille (rappel de ces devoirs à un moment précis où l'Etat choisit le chemin inverse et défigure la Famille) - Abbés Bruno Schaeffer et Xavier Beauvais

. - Les forces de la subversion sont aux commandes de l'Etat - Alain Escada

. - De la procréation médicalement assistée aux ultimes transgressions bioéthiques - Dr Jean-Pierre Dickès, président de l'ACIM

. - Lecture critique de Judith Butler, fondatrice de la théorie du gender : . les finalités idéologiques - Daniel-Robert Barbero, professeur de philosophie et . les modalités linguistiques - Mme Jean, linguiste

. - Vincent Peillon : une réforme de l'éducation nationale contre la Famille - Vivien Hoch, philosophe

. - Euthanasie : le grand projet mortifère - Dr Jean-Pierre Dickès

. - Bilan des abus d'autorité et dérives totalitaires d'un pouvoir socialiste - Maître Jérôme Triomphe

. - Appel aux catholiques à persévérer courageusement dans la défense de la Famille - Abbé Régis de Cacqueray

 

. Travaux pratiques dirigés par François-Xavier Peron, le Dr Jean-Pierre Dickès et Alain Escada

 

. Accueil le vendredi dès 9h. Première conférence à 10h30. Fin de la session le lundi à 18h.

Réservez dès à présent ces dates !

Session 2013
 
Dictature socialiste - Civitas recherche photos et vidéos
Écrit par CIVITAS   
24-06-2013

vals-dictature.jpegCIVITAS recherche toutes photos et vidéos libres de droit illustrant la répression arbitraire qui s'abat sur les défenseurs de la famille depuis le 24 mars dernier.

La France a basculé dans la dictature socialiste. Les pratiques les plus arbitraires se constatent chaque jour. Violences policières, arrestations sans fondement, gardes à vue sans motif valable, et maintenant la prison pour tenter de museler l'opposition. Les témoignages se multiplient mais nous avons besoin de collecter un maximum d'images (photos et vidéos) libres de droit pour dénoncer ces pratiques et préparer une riposte de grande envergure.

Vous pouvez adresser vos photos et vidéos à notre secrétariat : par mail secretariat@civitas-institut.com ou par courrier (17 rue des Chasseurs - 95100 Argenteuil)

DICTATuresoc2.jpg

Ci-dessus : à gauche, barbouzes de la police en pleine action

loi taubira,manuel valls,barbouzes,dictature socialiste,onlr,printemps français,alain escada,civitas

loi taubira,manuel valls,barbouzes,dictature socialiste,onlr,printemps français,alain escada,civitas

loi taubira,manuel valls,barbouzes,dictature socialiste,onlr,printemps français,alain escada,civitas

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 121 - 150 sur 504

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici