Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier (déductible de vos impôts).
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Veillée de Noël aux abords de la Libre Pensée
Écrit par Civitas   
18-12-2014
 
17 décembre à 20h, tous à Paris pour défendre la crèche de Noël
Écrit par Civitas   
12-12-2014

17 décembre à 20h, tous à Paris

place de l'Estrapade (5e arrondissement)

pour défendre la crèche de Noël 

des attaques des ayatollahs de la laïcité

les_personnages_de_la_creche_de_noel.jpg

#TouchePasàMaCrèche

#crechesdenoel

 
Présent - Une crèche au Parlement européen - Le coup de Civitas !
Écrit par Civitas   
12-12-2014

creche_parlement_europeen_entretien_escada_present.jpg

SOURCE - Présent - 11 décembre 2014

Une crèche au Parlement européen - Le coup de Civitas! Entretien exclusif dans Présent du 11 décembre 2014
 
En pleine controverse française sur la présence de crèches dans les institutions publiques, le 9 décembre, Mgr Fellay, Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, inaugurait une crèche au sein du Parlement européen de Bruxelles. Une action menée à l'initiative de Civitas et avec l'appui du député européen Mario Borghezio.
Présent a interrogé Alain Escada, président de Civitas.
— Est-ce la première fois que vous installez cette crèche au sein du Parlement européen ?
 
 
— Non, cela fait plusieurs années que nous le faisons, avec l'aide du député Mario Borghezio. Mais auparavant cela se faisait, j'allais dire, dans l'indifférence. C'est le contexte particulier en France, mais pas uniquement, qui a fait que l'installation d'une crèche dans une institution publique soit vue comme quelque chose d'extraordinaire. Auparavant cela n'avait jamais provoqué le moindre soubresaut. La seule différence par rapport aux années précédentes est que, 2014 marquant le centenaire de la mort de saint Pie X, Mario Borghezio a proposé à l'un des évêques de la FSSPX de venir bénir cette crèche. Une invitation à laquelle a répondu Mgr Fellay.
 
C'est lors de la préparation de l'installation et de l'inauguration qu'ont éclaté toutes ces controverses en France. Et nous nous sommes dit que c'était providentiel. D'autant que la date qui nous a été donnée pour l'inauguration est le 9 décembre, fête de la laïcité !
 

— Quelles ont été les réactions autour de vous ?

 
— Majoritairement elles ont été très positives et favorables. Nous avons vu de nombreux fonctionnaires, ou assistants, venir admirer la crèche, prendre des photos, mais dans une démarche de sympathie. Certes, au moment où nous nous sommes rassemblés pour la bénédiction, certains se sont étonnés. Mais ceux qui avaient l'air le plus interloqués, parlaient français…
 
— Pourquoi est-il important d'installer une crèche là-bas, au coeur du Parlement européen ?
 
— C'est d'abord rappeler que Noël est la fête de la Nativité et pas cette fête consumériste qu'elle est devenue aujourd'hui. C'est indispensable, surtout lorsque l'on se souvient à quel point les débats ont été vifs lorsqu'il a été question des racines chrétiennes de l'Europe. Installer une crèche c'est rappeler que l'Europe est intrinsèquement liée à la chrétienté. C'est aussi rappeler que tout pouvoir vient de Dieu.
 
L'institution européenne est un lieu d'opulence, de débauche de moyens financiers. Installer une crèche en son sein c'est ramener l'homme à l'essentiel : Dieu. Et c'est particulièrement important en cette période de l'Avent. C'est aussi témoigner du fait que l'Enfant Jésus est appelé à régner sur les nations et que rien ne peut se faire sans Lui, tout comme l'équilibre du monde ne pourra pas se faire en dehors de Lui.
 

 

Propos recueillis par Anne Isabeth / anne.isabeth@present.fr /Présent du 12/12/2014
 
15 décembre : cours de philo politique - La communication et la vie politique
Écrit par Civitas   
11-12-2014
La prochaine réunion publique du cercle Civitas St Louis Paris-IDF se tiendra le lundi 15 décembre à Saint Nicolas du Chardonnet, salle St Germain à 20h00.
 
 
Au programme:
 
Seconde conférence de l'abbé Billecocq dans le cadre du cours de philosophie politique.

rouages.jpg

La communication et la vie politique
 
 
Eglise Saint Nicolas du Chardonnet, 23 rue des Bernardins 75005 Paris.
Métro Maubert-Mutualité ligne 10 - Entrée rue Monge. 

 

Pour rappel et à l'attention de ceux qui n'étaient pas présents lors de la dernière conférence, celle-ci a été enregistrée et vous pouvez la visionner en cliquant ici.
 
Crèche de Noël au Parlement Européen : les discours
Écrit par Civitas   
11-12-2014
 
Crèche de Noël au Parlement européen
Écrit par Civitas   
10-12-2014

_MG_8524_1 .jpg

_MG_8511_1 .jpg

CRECHE PARLEMENT EUROPEEN bénédiction.JPG

CRECHE PARLEMENT EUROPEEN mgr-fellay.JPG

CRECHE PARLEMENT EUROPEEN 1.JPG

 
Inauguration et bénédiction de la crèche de Noël au Parlement Européen
Écrit par Civitas   
10-12-2014
 
Civitas installe une crèche au Parlement Européen et la fait bénir par Mgr Fellay
Écrit par Civitas   
10-12-2014

benediction_creche_parlement_europeen_bruxelles_par_mgr_fellay_141209_02

Ce 9 décembre 2014, à l’initiative de Civitas et avec l’appui de l’eurodéputé Mario Borghezio, une crèche de Noël a été inaugurée au Parlement Européen à Bruxelles. C'est Mgr Fellay, supérieur général de la FSSPX, qui a souhaité venir personnellement pour bénir cette crèche.
Une magnifique crèche de Noël, de grande taille, a trouvé sa place dans l’espace officiel du Parlement Européen, au milieu d’un hall central de l’institution européenne.
A 16h30, ce mardi 9 décembre, le député européen Mario Borghezio a accueilli les personnes invitées à assister à l’inauguration de cette crèche de Noël. Des eurodéputés, des assistants parlementaires et des fonctionnaires européens, ainsi que quelques invités extérieurs, étaient présents.
Alain Escada, président de Civitas, a brièvement pris la parole pour rappeler que cet Enfant-Jésus au centre de la crèche est appelé à régner sur les Nations et que tout pouvoir vient de Dieu.
benediction_creche_parlement_europeen_bruxelles_par_mgr_fellay_141209_01
En ce centenaire de la mort de Saint-Pie X, le président de Civitas a cité devant les eurodéputés ces paroles célèbres du souverain pontife : “La civilisation n’est plus à inventer : elle a été, elle est, c’est la civilisation chrétienne, c’est la cité catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et de la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins”.
Ensuite, Mgr Bernard Fellay a procédé à la bénédiction de cette crèche de Noël. Puis, à son tour, le Supérieur général de la FSSPX s’est adressé aux présents.

"C'est là que tout a commencé, dans la crèche. Il est donc normal que les dirigeants de l'Europe rendent hommage à ce Dieu qui vient au milieu des hommes pour les sauver, Lui qui est le Roi des Rois. Car rappellons-nous ce que disait dit le cardinal Pie : "si le moment n’est pas venu pour Jésus-Christ de régner, alors, le moment n’est pas venu pour les gouvernements de durer."

Par la bénédiction de cette crèche, l'Eglise va lier cet endroit à la grâce du Bon Dieu. Ce petit endroit va devenir un sacramental et profiter à tous ceux qui viendront se recueillir ici."

Dans un court entretien vidéo à paraître bientôt, Mgr Fellay a invité tout le monde à avoir le courage de participer à la veillée du 17 décembre à 20 H 00 , devant la crèche de Noël, aux abords de la "Libre Pensée" à Paris.
L’événement était couvert en exclusivité par Médias-Presse.Info et La Porte Latine.
 
17 décembre à 20h, rdv avec une crèche de Noël aux abords du siège de la Libre Pensée à Paris
Écrit par Civitas   
07-12-2014

Crèche_de_Noël-3.jpg

Les ayatollahs de la laïcité ont vu dans l’Enfant-Jésus un nouvel ennemi à chasser. Pour ces fondamentalistes laïcistes, Noël n’est plus la célébration de la Nativité mais une simple fête consumériste et athéiste autour d’un gros bonhomme habillé de rouge et popularisé par un soda d’une multinationale américaine.
Mais la réaction du pays réel n’a pas tardé.
La crèche de Noël est devenue l’emblème de la résistance à l’antichristianisme.
 
Le mercredi 17 décembre à 20h, Civitas vous invite à une veillée de Noël – avec une belle crèche de Noël – aux abords du siège de la Libre Pensée, dans le cinquième arrondissement de Paris.
 
Le lieu exact du rassemblement sera précisé très prochainement.
 

 

Réservez déjà votre soirée !
 
La haine de la crèche de Noël au nom d'une laïcité maçonnique
Écrit par Civitas   
05-12-2014

crèche de Noël.jpg

La commune de Béziers est en ce moment sous le feu des projecteurs parce que son Maire, Robert Ménard, a eu l’audace de faire placer une crèche de Noël dans sa mairie.
Sur demande du Front de Gauche, le préfet de l’Hérault, qui ne semble pas surchargé de travail, a enjoint le Maire de Béziers de retirer cette crèche, ce que refuse Robert Ménard dont nous saluons ici le courage.
 
En Vendée, la même haine de la crèche de Noël s’est manifestée après l’installation d’une crèche dans le hall du conseil général de Vendée, crèche retirée après décision de justice du tribunal administratif de Nantes à la suite d’une plainte de l’association La Libre Pensée.
 
Cette haine de la crèche de Noël traduit la haine du christianisme qui anime les fondamentalistes laïcistes, hargneux exécutants des directives des loges maçonniques.
 
Précédemment, les mêmes ennemis du christianisme avaient par contre marqué leur enthousiasme pour un “sextoy” géant gonflable installé place Vendôme à Paris en lieu et place de sapin de Noël alternatif.
 
En cette période de l’Avent, les catholiques peuvent constater à quel point l’argument de laïcité sert uniquement à tenter d’effacer le christianisme et ses traditions. La république maçonnique est moins regardante lorsque la mairie de Paris fête le Ramadan ou se met aux couleurs de Hanouka.
 
Catholiques de France, nous qui préparons la célébration de la Nativité, nous devons plus que jamais affirmer avec fidélité notre foi dans le Christ.
Soutenons Robert Ménard et tous les élus qui auront le souci de placer une crèche de Noël dans les lieux publics et les bâtiments institutionnels. Là est le vrai sens de la fête de Noël et non dans la débauche consumériste d’une société décadente.
 
Alain Escada;
président de Civitas
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 30 sur 588

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici