Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier.
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Kinsey, le pervers qui a organisé la révolution sexuelle
Écrit par CIVITAS   
03-12-2016

L'association Terre et Famille organisait, le mercredi 30 novembre 2016 à Paris, une conférence de présentation de la traduction française du livre de Judith Reisman que Kontre Kulture vient d'éditer avec une préface de Marion Sigaut. Nous vous proposons l'intégralité de cette conférence. La première partie contient la présentation de Stéphanie Bignon, l'introduction de Marion Sigaut et la conférence de Judith Reisman. La deuxième partie porte sur les questions de l'assistance. Dans le public, on retrouvait notamment Alain Escada, président de Civitas, la journaliste Anne Brassié, l'avocat Damien Viguier et Alain Soral, président d'Egalité et Réconciliation.

 
CIVITAS, le seul parti qui veut interdire l'avortement
Écrit par CIVITAS   
01-12-2016

 

 

 
Civitas - Adhésion en ligne - Rejoignez-nous !
Écrit par CIVITAS   
29-11-2016

2322826979.jpg

 

Adhérez à Civitas

Adhésion simple: 30 €

Adhésion jeunes (18-25 ans) : 15 €

Adhésion de soutien : 50 €

Adhésion bienfaiteur: 70 € et au delà

 

L'adhésion permet, si vous le souhaitez, l'obtention d'un reçu fiscal. Pour obtenir un reçu fiscal (réduction d'impôt de 66%), le règlement, s'il est par chèque, doit être fait à l'ordre d'ADF Civitas.

Les versements en espèces ne permettent pas l'obtention d'un reçu.

L'adhésion à Civitas n'est pas exclusive de l'adhésion à une autre organisation.

 

Je souhaite adhérer et avoir un reçu fiscal

(Déclaration Préf. Val d'Oise, Agrément 1166 du 18 mai 2016)

 

Adhésion avec reçu

Adhésion BIENFAITEUR AVEC RECU FISCAL (70 € et au-delà)

 Image d’aperçu

 Virement bancaire possible avec mention obligatoire de l'adresse postale :

Banque Postale : FR02 2004 1010 1251 9584 8B03 351 - PSSTFRPPSCE

 

Je souhaite adhérer sans reçu fiscal

 

Adhésion SANS reçu

Adhésion BIENFAITEUR SANS RECU FISCAL (70 € et au-delà)

Image d’aperçu

Si vous réglez par chèque, celui -ci doit être libellé à l'ordre de CIVITAS et envoyé 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil.

Virement bancaire possible avec mention obligatoire de l'adresse postale :

CIC - FR76 3006 6102 1100 0104 1710 126  - CMCIFRPP

 
Immigration, cette catastrophe qui impose la dissidence (Jean-Yves Le Gallou)
Écrit par CIVITAS   
29-11-2016
 
Immigration, comment résister (Thierry Bouzard)
Écrit par CIVITAS   
29-11-2016
 
Revue Civitas - Fausse charité, vraie subversion
Écrit par CIVITAS   
26-11-2016

 Vie de France jeunesse Civitas,claude meunier berthelot,valerie bugaut,terre et familleLe numéro 62 est sur le point de paraître et traitera de la fausse charité, vraie subversion, car dans l’imaginaire collectif occidental, la charité est un mélange de tolérance qui accepte à peu près tout, un « amen » à toutes les dérives emblématiques de l’esprit du temps ou encore l’altruisme du travailleur social. Le catholique peut invoquer la charité à condition qu’il en donne les exemples officiellement autorisés : Mère Térésa, l’abbé Pierre et, bien sûr, le Pape François !  Cette fausse conception de la charité est devenue l’arme politique de destruction massive de nos défenses immunitaires collectives.

Mais, charité et politique peuvent-elles faire bon ménage ?  Les uns voudraient conclure que puisqu’il existe une véritable charité en politique, alors la vie sociale relève de l’Eglise et les princes temporels doivent prendre leurs ordres auprès des princes ecclésiastiques. D’autres au contraire, estimant que la politique est du ressort des laïcs, refusent l’intromission de toute donnée surnaturelle en la matière, reléguant la charité dans le domaine de l’épanouissement purement individuel et personnel. Qu’en est-il au juste ?

Y-a-t-il une charité politique ? Si tel n’est pas le cas, la charité perdrait-elle son universalité ? Et si tel était le cas, le politicien devrait-il renoncer à son action pour l’abandonner aux mains de l’Eglise ?

Il faut être capable de dire ce qu’est la vraie charité, et comment on peut être charitable en politique. Dans ce but, le premier article de notre dossier définira précisément la charité en général et, en particulier la charité politique. Le second montrera comment une fausse charité, vrai instrument de subversion, s’impose par mille voix à travers l’exemple de l’immigration / invasion, sujet étayé en fin de revue par une réflexion sur l’approche chrétienne de l’immigration.

Dans ce numéro, également, l’entrée de Civitas en politique et son programme de redressement national pour l’école. Claude Meunier-Berthelot, spécialiste de l’école et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, a rédigé pour Civitas ce programme en rupture avec la frénésie réformiste et stérile, quand elle n’est pas explicitement subversive, des ministres successifs.

Le Projet de partenariat transatlantique sur le commerce et l’Investissement (TTIP1) : stop ou encore ? est étudié par François Burle tandis que Valérie Bugault, spécialiste des questions monétaires et bancaires, dénonce les dangers de la substitution des Droits de Tirage Spéciaux (DTS) au dollar comme monnaie d’échange mondiale. Antoine de Lacoste présente l’élection de Donald Trump et les enjeux de la guerre en Syrie avec la Russie au cœur du conflit  chiite-sunnite.

Dans la rubrique, Culture et société, présentation de l’association « Terre et famille » et dans la chronologique oenologique de Frédéric de Lacoste, l’hérésie du vin rouge sur le fromage.

Pour commander ce numéro, au prix de 10€

Image d’aperçu

ou par chèque à l'ordre de Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil

 
Salazar, chef d'Etat catholique (abbé Beauvais)
Écrit par CIVITAS   
26-11-2016
 
Adhésion Civitas en ligne : c'est ici et maintenant !
Écrit par CIVITAS   
23-11-2016

2322826979.jpg

 

Adhérez à Civitas

Adhésion simple: 30 €

Adhésion jeunes (18-25 ans) : 15 €

Adhésion de soutien : 50 €

Adhésion bienfaiteur: 70 € et au delà

 

L'adhésion permet, si vous le souhaitez, l'obtention d'un reçu fiscal. Pour obtenir un reçu fiscal (réduction d'impôt de 66%), le règlement, s'il est par chèque, doit être fait à l'ordre d'ADF Civitas.

Les versements en espèces ne permettent pas l'obtention d'un reçu.

L'adhésion à Civitas n'est pas exclusive de l'adhésion à une autre organisation.

 

Je souhaite adhérer et avoir un reçu fiscal

(Déclaration Préf. Val d'Oise, Agrément 1166 du 18 mai 2016)

 

Adhésion avec reçu

Adhésion BIENFAITEUR AVEC RECU FISCAL (70 € et au-delà)

 Image d’aperçu

 Virement bancaire possible avec mention obligatoire de l'adresse postale :

Banque Postale : FR02 2004 1010 1251 9584 8B03 351 - PSSTFRPPSCE

 

Je souhaite adhérer sans reçu fiscal

 

Adhésion SANS reçu

Adhésion BIENFAITEUR SANS RECU FISCAL (70 € et au-delà)

Image d’aperçu

Si vous réglez par chèque, celui -ci doit être libellé à l'ordre de CIVITAS et envoyé 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil.

Virement bancaire possible avec mention obligatoire de l'adresse postale :

CIC - FR76 3006 6102 1100 0104 1710 126  - CMCIFRPP

 
Civitas Gironde visite le camp de migrants de Talence à 1,2km des étudiantes
Écrit par CIVITAS   
23-11-2016

 

CIVITAS GIRONDE
LE CAMP DE MIGRANTS DE TALENCE A 1,2 km DES ETUDIANTES


19 novembre 2016. Civitas Gironde décide d'aller afficher et distribuer des dépliants en boîtes aux lettres à Talence, ville universitaire de Bordeaux, qui a accueilli une cinquantaine de migrants au Château des Arts.
On évoque l'idée de se rendre dans ce lieu, dont personne ne connaît l'emplacement. Après une recherche sur internet, les membres de Civitas sont étonnés de voir que le lieu est rue Camille Pelletan, tout proche de l'université, à quelques mètres du centre de la ville, derrière le cinéma des Arts, justement, juste en face de la direction générale des hôpitaux de Bordeaux.
 

1. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8674.jpg


Le Château des Arts est ainsi à moins de 800 mètres du cinéma de Talence, dont le nom est Gaumont universités, et qui porte ce nom car il se situe en plein cœur universitaire de la ville, à côté de la fac de sciences (150 mètres). Entre la fac de droit -qui est, parmi les facultés, la plus éloignée  du Château des Arts- et ce dernier, il y a 1km 200 !!
Quand on pense à ce qu'il s'est passé à Cologne et dans les autres villes d'Allemagne, on est effaré !
 

3.Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8678.jpg

Le Château est plutôt en ruine

Si le château est plus que délabré, une trentaine d'Algeco flambant neufs sont installés dans les jardins - Il reste encore de la place - Deux migrants jouent au ballon sur les marches du château. 
 

5. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8683.jpg

 
D'autres finissent leur vaisselle dans un algeco, certainement l'algeco cuisine. Il est 13h30 environ. Une dizaine de migrants, dont deux syriens, les autres sub-sahariens, consultent leurs téléphones devant le château. Ils en ont chacun un. Ils nous voient à peine. L'endroit est désert. Le quartier est cossu, bourgeois, classe moyenne supérieure, certainement d'anciens professeurs de faculté à la retraite.
 

7. Quartier très bourgeois de Talence les migrants aux écrans DSC_8677.jpg

 
Les trois couples d'habitants que nous croisons au seuil de ces belles maisons sont âgés. Nous faisons un collage et une petite mise en boîte aux lettres dans les rues adjacentes.
Une maison est en vente, au bout de la rue Camille Pelletan à 200 m du camp... un visionnaire ?
civitasgironde@gmail.com
 

10 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8667.jpg

 

9 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8661.jpg

 

 

 
Sur France Bleu, Civitas félicite ceux qui taguent les affiches qui font la promotion de l'homosexua
Écrit par CIVITAS   
21-11-2016

Ce lundi matin, radio France Bleu consacrait un sujet à la campagne dite de prévention du sida dont les affiches font la promotion de l'homosexualité. Interrogé, Alain Escada, président de Civitas, a félicité ceux qui "rendent illisibles " ces affiches, estimant que c'est faire " œuvre de salubrité publique " que d'empêcher ces affiches de " continuer à polluer l'espace public ".

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 30 sur 867

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici