Institut Civitas
17, rue des Chasseurs – 95100 Argenteuil 
01.34.11.16.94 – secretariat@civitas-institut.com
www.civitas-institut.com – www.francejeunessecivitas.com

Devant le développement de la mobilisation menée par Civitas pour réclamer la déprogrammation de deux spectacles antichrétiens ("Sur le concept du visage du fils de Dieu" et "Golgota picnic") et l’intérêt que suscite notre appel à une manifestation nationale contre la christianophobie le samedi 29 octobre prochain (rdv à 18h, place des Pyramides à Paris), certains tièdes se demandent publiquement s’il convient bien de parler de christianophobie.

Quelle meilleure réponse à ceux-là que de citer un journaliste bien connu de la presse écrite, peu suspect d’être un catholique alarmiste et réactionnaire ?

S’agissant des chrétiens en France aujourd’hui, Christophe Barbier, directeur de la rédaction de "L’Express", écrivait dans son éditorial du 4 janvier dernier : "(…) tous peuvent se moquer d’eux à qui mieux mieux, jusqu’à l’injure, sans que les censeurs lèvent le sourcil, tandis qu’au moindre trait contre une autre religion, on est frappé d’infamie. (…) il se développe notamment en France, une nouvelle barbarie, qui s’attache à renier l’héritage judéo-chrétien, socle de notre civilisation."

Je ne voudrais pas non plus manquer de citer Mgr Aillet, Evêque de Bayonne : "La christianophobie ambiante, diligentée de près ou de loin par de secrètes officines, ne semble pas atteindre outre mesure le moral de nos responsables politiques. Allons-nous revenir à une période de persécution qui dirait son nom ? Il est peut-être trop tôt pour la dire; en tout cas, il est du devoir de chaque catholique de défendre le Christ et la sainte Eglise. Je vous encourage donc à servir cette noble cause en repartant sans cesse de la Croix du Seigneur." (courrier adressé à Civitas en date du 11 octobre 2011).

Mais les tièdes, toujours en quête de prétextes pour justifier leur adhésion au consensus mou, prétendront aussi que, devant les offenses, le chrétien doit rester impassible.

Répondons en citant saint Jean Chrysostome : "la patience à supporter les offenses qui s’adressent à nous, c’est de la vertu; mais rester insensible à celles qui s’adressent à Dieu, c’est le comble de l’impiété".

Quant aux élucubrations interprétatives visant à justifier les spectacles en question, elles ne peuvent convaincre que quelques personnes privées de tout sens du discernement et quelques adeptes d’un snobisme pseudo-artistique s’extasiant devant les plus grandes inepties contemporaines.

C’est pourquoi j’invite chaque chrétien digne de ce nom à contribuer à la campagne en cours. Faîtes connaître la pétition réclamant la déprogrammation de ces spectacles ( www.defendonslechrist.org ). Et soyons très nombreux à la grande manifestation nationale contre la christianophobie qui se tiendra le samedi 29 octobre à Paris et qui débutera à 18h à la place des Pyramides.

 

Alain Escada,

secrétaire général de l’Institut Civitas

 

==============================================================================================================

 

Cette campagne contre la christianophobie coûte cher. Aidez-nous !

–  Adhésion à Civitas : normale : 10 € – militante : 30 € – de soutien : 50 € / Adhésion à France Jeunesse Civitas : normale : 5 € – militante : 15 €

–  S’abonner à la revue Civitas : 25 €

abonnement en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de droite)

achat en ligne des différents numéros de la revue : http://www.civitas-institut.com/content/blogcategory/40/56/ 

–  Faire un don à Civitas. Vous êtes assujetti à l’impôt sur revenu ? La loi vous accorde une réduction de 66% du montant de votre don (article 200 du CGI). Pour un don de 1.000 euros, la réduction d’impôt est de 660 euros et votre contribution personnelle n’est que de 340 euros. Votre don est donc multiplié par trois !
Les dons consentis par les entreprises font l’objet d’une réduction de 60% (article 238 bis du CGI). Nos seuls moyens financiers proviennent de votre générosité.

dons en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de gauche)

Pour les adhésions, abonnements et dons, vous pouvez également envoyer vos chèques

à  Civitas – 17 rue des Chasseurs à 95100 Argenteuil