Accueil

Faites un don

Chacune de nos activités, chacun de nos engagements a un coût financier qui limite nécessairement nos capacités. Pour nous aider à étendre notre influence, pour multiplier nos actions, nous avons besoin de votre soutien financier (déductible de vos impôts).
Vous ne pouvez nous donner un peu de votre temps ? Donnez-nous un peu de votre argent !

Envoyez un don en cliquant sur le bouton ci-dessous (paiement sécurisé par carte bancaire ou avec un compte Paypal) :

Lettre aux amis de Civitas

Inscrivez-vous à notre lettre d'information électronique






Théorie du genre - Conférence à Bruxelles le 1er mai et lancement de Civitas Belgique
Écrit par Civitas   
19-04-2014

Annonce conf Gender Bruxelles.jpg

 
La résistance n'est pas que réaction !
Écrit par Civitas   
16-04-2014

Jeanne d'Arc 2014.jpg

 

Dénoncer, combattre puis renverser un système tyrannique qui impose des lois iniques ; ce sont bien autant d'étapes nécessaires.

Mais il faut aussi être en mesure de présenter une société alternative et offrir des modèles positifs de chefs, des références historiques à commémorer, des héros à vénérer, des saints à prier.

Saint Louis et Sainte Jeanne d'Arc sont tout cela à la fois. Ils incarnent la force juste et vertueuse mise au service de Dieu et de la patrie française.

Voilà pourquoi Civitas appelle toutes les forces de la résistance nationale à participer le 11 mai prochain au défilé en hommage à Sainte Jeanne d'Arc et Saint Louis.

Rendez-vous à 14h30. Drapeaux nationaux, drapeaux locaux et drapeaux frappés du blason de Sainte Jeanne d'Arc seront à l'honneur.

Venez nombreux honorer avec panache ces grandes figures de la vraie France aux antipodes de la république maçonnique et décadente, vassale d'un mondialisme destructeur.

 Alain Escada, président de Civitas 

 
Civitas, avec Ste Jeanne d'Arc et St Louis
Écrit par Civitas   
16-04-2014

Commandez déjà la nouvelle revue Civitas (avec un dossier spécial consacré à Saint Louis) dont voici l'édito :

 

JA SL 2014.jpg

 

 

Edito : Civitas, encore et toujours fer de lance dans le bon combat

 

Le dossier de cette revue Civitas est consacré à Saint Louis. Le saint de la Chrétienté. Le grand roi de France. Le croisé courageux à la tête de ses soldats. Le chef juste sous le grand chêne. Le modèle de chef d’Etat catholique aux antipodes des gesticulateurs qui se succèdent à la tête de la république. S’intéresser à ce monarque exemplaire, c’est constater à quel point les vertus qu’il réunissait sont introuvables chez ceux qui nous gouvernent aujourd’hui.

En cette année électorale, il convient tout particulièrement de prier Saint Louis, sous le patronage duquel s’est fondé l’Institut Civitas, pour qu’il intercède auprès de NSJC pour nous accorder ici et là, dans les communes mais aussi dans ces institutions européennes machiavéliques, quelques élus authentiquement catholiques et véritablement soucieux du bien commun.

L’étude de la vie de Saint Louis permet aussi de cerner le grand déclin moral de la France. En cette période médiévale jugée obscurantiste par les imbéciles éclairés à la lumière de la révolution, le Royaume de France et les Francs approuvaient sans effort les fondements de la loi naturelle rejetés aujourd’hui par la république laïco-maçonnique et une part non négligeable des Français.

Sous Saint Louis, tous les Francs étaient loin d’être des saints. Mais le pêcheur savait distinguer le bien du mal et n’éprouvait pas la moindre fierté à avoir commis un pêché.

Dans la France moderne, le bien est appelé mal et inversement, le vice est vanté publiquement, l’inversion des mœurs suscite des marches de fierté et le pêché se commet avec la bonne conscience de « vivre avec son temps ».

L’idéologie du genre est un avatar supplémentaire de cette décadence de notre temps. La volonté des plus hautes autorités de l’Etat et de l’enseignement national de s’emparer de nos enfants, dès le plus jeune âge, pour les soumettre à un endoctrinement qui va souiller leur âme, devrait être considéré par tout esprit lucide comme une barbarie des plus ignobles.

Dans ce cadre, une fois de plus, Civitas tente d’être le fer de lance de la résistance catholique. Pour se faire, Civitas a choisi la convergence avec Farida Belghoul. Certains pourront s’étonner d’une telle convergence avec une femme dont le parcours est pour le moins atypique et d’autant plus qu’elle est musulmane.

Je m’en réfère aux auteurs antilibéraux qui garantissent le respect strict de la doctrine catholique. Ils ont traité du cas des alliances. Elles sont envisageables dans un cadre bien défini que Civitas respecte à la lettre.

L’alliance doit concerner un motif précis et défini dans un contexte particulier. L’alliance ne doit pas nier les différences ni les antagonismes qui existent sur d’autres sujets. Le catholique doit agir dans le cadre de cette alliance en affirmant sa spécificité catholique. Le catholique exclura tout oecuménisme, tout syncrétisme religieux et le rappellera publiquement afin que cette alliance ne suscite pas la moindre confusion à ce sujet.

Civitas intervient ici dans un domaine politique qui relève du droit naturel : s’opposer à la démoniaque idéologie du genre enseignée aux enfants.

Les choses sont ainsi précisées, de façon à ne prêter le flanc à aucune interprétation abusive de notre démarche.

Alain Escada,  

Président de Civitas

 
Créteil - Le lobby LGBT forme les enseignants
Écrit par Civitas   
14-04-2014
 
Théorie du genre - conférence à Nancy le 11 avril
Écrit par CIVITAS   
04-04-2014

Annonce Nancy.jpg

 
C'est à nouveau Jour de Colère !
Écrit par Civitas   
04-04-2014

jdc-dijon.jpg

jdc-toulouse-mpi.png

jdc-bordeaux.jpg

jdc-nantes.jpg

 
A propos du nouveau gouvernement - Communiqué de Civitas
Écrit par CIVITAS   
03-04-2014

 

ae-discoursjeanne-drapeau.jpg

 

François Hollande n'a rien compris

La raclée des élections municipales n'a pas suffi. Le PS a perdu 155 grandes villes mais il n'a toujours rien compris. L'occupant de l'Elysée est forcé d'avaler une terrible défaite mais il n'en tire aucune leçon.

 

Valls le rouge, l'homme du CRIF

Au soir du second tour, Jean-Marc Ayrault a été sacrifié en gage de prise en compte du mécontentement général. Mais en le remplaçant par Manuel Valls, François Hollande prouve qu'il n'a toujours pas perçu les raisons de la colère des Français. La façon dont Manuel Valls s'est comporté en tant que ministre de l'Intérieur était précisément l'une des raisons de cette colère.

Valls le partisan de la gestation pour autrui (GPA). Valls qui censure les spectacles de Dieudonné mais qui applaudit le spectacle blasphématoire « Golgota Picnic ». Valls le rouge, Valls le sectaire, viscéralement antichrétien et qui considère le « fait religieux » comme un danger en soi.

Incapable de rétablir l'ordre à Marseille mais déterminé à transformer les forces de l'ordre en police politique chargée de réprimer ceux qui défendent la Famille ou ceux qui ont l'humour politiquement incorrect. Valls qui, ridicule, fait de la « quenelle » une affaire d'Etat.

Valls méritait une sanction. Hollande lui offre une promotion.

Le nouveau locataire de Matignon n'aime pas la France mais la République. Ce qui n'est pas la même chose. Il est un héritier des guillotineurs de 1789 et des macabres républicains de la guerre civile espagnole.

Insensible à la France de Clovis et de Saint-Louis, Manuel Valls se dit par contre « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». C'est le CRIF qui doit applaudir le choix de François Holande...

 

Un gouvernement sous emprise maçonnique

Quant au remaniement gouvernemental, c'est plutôt un lifting raté. Bien sûr, Civitas se réjouit du départ du laïciste obsessionnel Vincent Peillon et du fait que Najat Vallaud-Belkacem ne sera plus porte-parole du gouvernement. Mais c'est avant tout la théorie du genre qui doit être expulsée de l'éducation nationale et l'expérimentation des ABCD de l'Egalité qui doit cesser immédiatement si ce gouvernement veut donner un signe positif aux parents.

Le maintien de Christiane Taubira à la Justice est insensé. Et, de façon générale, ce gouvernement est celui de la franc-maçonnerie. Le Grand Orient de France est comblé par la désignation de François Rebsamen au poste de Ministre de l'Emploi. Les initiés sont très majoritaires. Le fossé entre pays réel et pays légal est encore accentué.

 

Il faudra leur infliger une nouvelle bérézina

Le message des élections municipales n'a pas été entendu. Et mercredi soir, place Vendôme à Paris, la dictature socialiste a une fois de plus fait usage de la violence contre les Français. L'objectif à court terme des forces de résistance est donc clair : contraindre Manuel Valls à quitter Matignon au plus tard au lendemain des élections européennes qui doivent être la prochaine bérézina d'un système pourri jusqu'à la moelle.

Alain Escada, président de Civitas

 
Alain Escada et l'immigration
Écrit par CIVITAS   
03-04-2014
Source : META TV
 
Alain Escada, l'islam, le catholicisme
Écrit par CIVITAS   
03-04-2014
source : META TV
 
Alain Escada et l'antichristianisme
Écrit par CIVITAS   
03-04-2014

source : META TV

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 30 sur 504

Vos achats en ligne

Revue Civitas

Abonnement d'un an à la revue Civitas (4 numéros)
25€

 


Pour acheter au numéro :

Cliquez ici